AccueilMonde"De Kaboul jusqu'en Iran, Non à la dictature"

« De Kaboul jusqu’en Iran, Non à la dictature »

Les protestations après l’assassinat de Jina Mahsa Amini, une jeune Kurde de 22 ans atteignent également l’Afghanistan. A Kaboul, les femmes sont descendues dans la rue sous le slogan « Jin, Jiyan, Azadî (femme, vie, liberté)». Les talibans ont tiré en l’air pour disperser les manifestantes.

Les manifestations en Iran et au Kurdistan oriental suite à l’assassinat de Jina Mahsa Amini ont terrifié les régimes patriarcaux de la région. Les talibans ont tiré en l’air dans la capitale afghane Kaboul pour disperser une manifestation de 25 femmes. Les femmes s’étaient rassemblées devant l’ambassade d’Iran à Kaboul sous le slogan du mouvement des femmes kurdes « Jin, Jiyan, Azadî » (femme, vie, liberté). Les talibans ont réagi nerveusement, ont attaqué le rassemblement et ont tiré des coups de feu en l’air. Les femmes portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « De Kaboul à l’Iran, non à la dictature » et « L’Iran s’est soulevé, c’est notre tour». Les talibans ont confisqué les banderoles aux manifestantes et les ont détruites.

Les talibans réagissent dans la panique aux protestations des femmes et attaquent même les plus petites actions. Les journalistes sont menacés de ne pas rendre compte des manifestations. Une organisatrice de la manifestation, qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat, a déclaré à l’AFP qu’elles voulaient « montrer leur soutien et leur solidarité avec le peuple iranien et les femmes victimes des talibans en Afghanistan». (ANF)

#MahsaAmini #EndIranRegime #LetUsTalk #JînaAmînî #TwitterKurds #مهسا_امینی #Rojhilat #JinaMahsaAmini #opiran #IranRevolution2022 #Iranianwomen

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici