AccueilKurdistanBashurLa Turquie a tué 123 civils au Kurdistan du Sud depuis 2015

La Turquie a tué 123 civils au Kurdistan du Sud depuis 2015

Le Groupe intercommunautaire pour la paix (CPT) a déclaré que l’État turc avait mené plus de 4 000 attaques aériennes, terrestres et d’artillerie contre la région autonome kurde d’Irak depuis 2015, tuant 123 civils, dont de nombreux femmes et enfants.
 
Le Groupe intercommunautaire pour la paix (CPT) a déclaré que l’État turc avait mené plus de 4 000 attaques aériennes, terrestres et d’artillerie au Kurdistan du Sud depuis 2015, et a ajouté que 123 civils avaient été tués.
 
Le Groupe intercommunautaire pour la paix (Inter-Community Peace Group – CPT) a publié un rapport intitulé « Arrêtez le bombardement des frontières » sur les attaques de l’État turc contre le Kurdistan du Sud et les dommages causés par ces attaques.
 
Les attaques continuent depuis 7 ans
 
Le rapport du CPT a attiré l’attention sur le récent massacre perpétré par l’État turc dans le village de Barakh (Perex) à Zakho (Zaxo) et a déclaré : « Une attaque a eu lieu dans le village de Perex près de Zaxo le 20 juillet 2022. Cette attaque a entraîné la mort de 9 civils et la blessure de 24 civils. Ces attaques, dans lesquelles la Turquie prend pour cible des civils, durent depuis sept ans dans le nord de l’Irak. »
 
1 600 attaques en 2021
 
Le rapport indique également que l’armée turque a mené plus de 4 000 attaques aériennes, terrestres et d’artillerie sur les frontières irakiennes depuis 2015. Il a été noté que 1 600 attaques ont été menées en 2021 seulement, et il a été souligné que ces attaques ont non seulement perturbé la paix de la région, mais a également affecté négativement la vie des citoyens vivant dans ces régions.
 
123 civils tués en 7 ans
 
Le rapport indique que 98 à 123 civils ont été tués à la suite des attaques menées par l’État turc de 2015 au début de 2022. Il a été indiqué que 55 % des personnes tuées étaient des bergers ou des agriculteurs ciblés au travail.
 
13% des civils tués étaient des femmes
 
Le rapport du CPT a également souligné que 13 % des personnes tuées étaient des femmes, 87 % étaient des hommes et au moins 6 étaient des enfants. Il a également été noté qu’environ 500 villages sont menacés d’évacuation.
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici