TURQUIE. Un prisonnier kurde malade de 67 ans meurt en prison

0
161
TURQUIE / KURDISTAN DU NORD – Le prisonnier politique kurde gravement malade Bazo Yılmaz (67 ans), est mort dans une prison d’Urfa. Il vivait depuis des années branché à un tube d’oxygène. Des dizaines de prisonniers politiques kurdes sont morts / tués dans des prisons turques ces derniers mois. Il s’agit ni plus ni moins de la peine de mort quand vous laissez croupir en prison des personnes gravement malades. Mais pour le régime turc, tous les moyens sont bons pour éliminer les Kurdes…

Le prisonnier kurde gravement malade Bazo Yılmaz (67 ans), qui est mort la nuit dernière dans une prison d’Urfa, sera enterré dans le quartier Gogan (Yukarı Göklü) du district Halfeti d’Urfa. Sa famille, qui s’est rendue à l’Institut de médecine légale d’Urfa (ATK) à la nouvelle de la prison, a récupéré le corps après les procédures d’autopsie. Le corps de Yılmaz a été emmené à Gogan pour y être enterré.

L’ancien maire de la ville de Yukarı Göklü (Gogan) et membre du conseil municipal de Halfeti, Yılmaz, a été arrêté le 12 décembre 2016 au motif qu’il était membre du Congrès de la société démocratique (DTK). En 2018, Yılmaz a été condamné à 9 ans de prison pour « appartenance à une organisation terroriste [PKK] ».

Yılmaz n’a pas été libéré alors qu’il était gravement malade, a été informé qu’il pouvait « rester en prison » par l’Institut de médecine légale (ATK), le 8 février 2021. Le recours devant la Cour constitutionnelle concernant le rapport a également été rejeté. Yılmaz, qui souffrait de maladie pulmonaire obstructive chronique, s’accrochait à la vie avec un appareil respiratoire.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici