ROJAVA. Les forces kurdes ripostent aux attaques turques

0
163
SYRIE / ROJAVA – Les forces kurdes annoncent avoir éliminé trois soldats turcs ce matin près de la route internationale M4, en réponse à l’escalade meurtrière des forces turco-jihadistes dans le Nord-Est de la Syrie.
 
Hier, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé pour la première fois avoir ciblé l’armée turque sur le sol « turc » , au Kurdistan du Nord. Les FDS ont annoncé qu’ils avaient neutralisé 23 soldats tucs dans trois actions qu’elles avaient menées plus tôt dans la semaine. Par ailleurs, les Forces de libération d’Afrin ont annoncé avoir liquidé six soldats turcs et blessé 11 autres dans les zones occupées par la Turquie à l’ouest de l’Euphrate.
 
Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé jeudi trois attaques contre des cibles militaires turques la semaine dernière.
 
Les FDS ont touché un véhicule blindé et deux chars le 8 août, faisant 23 morts et deux blessés parmi les soldats turcs.
 
« En tant que Forces démocratiques syriennes, nous ne laisserons aucune attaque contre notre peuple sans réponse » , ont déclaré les FDS.
 
Les FDS ont déclaré que les attaques avaient eu lieu sur la ligne frontalière qui sépare Mardin (Mêrdîn) en Turquie et Qamishlo en Syrie, en représailles aux récents bombardements turcs et aux frappes de drones dans le nord et l’est de la Syrie.
 
« Depuis le début du mois d’août seulement, sept citoyens ont été tués. Deux d’entre eux étaient des enfants. Dix-sept citoyens ont été blessés, dont 10 enfants et trois femmes », ont déclaré les FDS.
 
Alors que la Turquie n’a annoncé aucune victime, le ministère turc de la Défense a accusé le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les Unités de protection du peuple syro-kurde (YPG) d’avoir ouvert des tirs de harcèlement.
 
« Six terroristes du PKK/YPG qui ont ouvert des tirs de harcèlement sur notre frontière de Mardin depuis le nord de la Syrie ont été neutralisés par des tirs punitifs de nos forces armées turques » , a déclaré le ministère dans un tweet plus tôt dans la journée.
 
Le 9 août, le ministère turc de la Défense a annoncé sept autres victimes parmi les YPG, affirmant qu’un groupe avait « tenté d’attaquer les régions de la source de la paix et du bouclier de l’Euphrate » .
 
Cependant, les Forces de libération d’Afrin ont annoncé le 11 août le meurtre de six soldats turcs, dont des officiers, et 11 autres blessés dans les régions occupées de Shera et d’A’azaz, les 5, 6 et 7 août.
 
L’offensive turque de 2019, « Source de paix » , ciblait Hassaké et Raqqa, des territoires syriens situés de l’autre côté de la frontière avec Mardin, et le Bouclier de l’Euphrate a été la première des incursions militaires turques en Syrie, ciblant Alep.
 
Le même jour, le ministère a annoncé une autre attaque à la frontière de Mardin et signalé sept autres victimes des YPG.
 
Entre-temps, le jour des attaques des FDS, le 8 août, le ministère a annoncé la mort d’un sergent, sans préciser de lieu. (Medya News)
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici