TURQUIE. Une écrivaine kurde libérée après 30 ans passés en prison

0
759

TURQUIE – L’écrivaine kurde, Mizgin Ronak qui a passé 30 ans en prison, a dédié sa liberté à celles et ceux qui luttent. Elle avait 19 quand elle fut emprisonnée.

Mizgin Ronak (Aydın), détenue à la prison fermée pour femmes de Gebze, a été libérée après 30 ans de captivité. Mizgin, qui a été jugée par la Cour de sûreté de l’État (DGM) à Diyarbakir (Amed) en 1992 alors qu’elle n’avait que 19 ans, a été condamnée à la réclusion à perpétuité pour avoir prétendument été « membre d’une organisation terroriste [PKK] ». 
Attente d’un cancer du sein
Mizgin, qui a séjourné à Batman, Sivas, Mardin, Elbistan, Bingöl et enfin à Gebze, a participé à de nombreuses grèves de la faim pendant cette période. Mizgin, qui souffre d’hypertension artérielle, d’une maladie rénale et a subi une intervention chirurgicale pour un goitre, est actuellement soignée pour un cancer du sein.
Accueillie par des applaudissements et des fleurs
Mizgin a été accueillie à la porte de la prison par sa famille ainsi que par des membres de l’Association Marmara pour la solidarité avec les familles des prisonniers (MATUHAY-DER), l’Initiative des mères pour la paix et les proches des prisonniers à Istanbul.
Dédié sa liberté à ceux qui ont perdu la vie dans la lutte
Mizgin, qui a prononcé un bref discours devant la prison, a dédié sa liberté à ceux qui ont perdu la vie dans la lutte pour la liberté et la démocratie. Mizgin a déclaré qu’il avait l’espoir de liberté pour tous ceux qui se battaient pour la liberté et a déclaré: « Tant qu’un seul de nos amis est en prison, la liberté n’est pas la liberté. Nous voulons que tous nos amis soient libérés. »

Mizgin, qui a quitté la prison avec sa famille, se rendra demain dans sa ville natale d’Amed. (Jinnews)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici