Une délégation de l’administration du Rojava en visite à Paris

0
133
PARIS – Une délégation de l’administration du Rojava est arrivée à Paris. La délégation a remercié l’initiative lancée par 102 parlementaires demandant qu’on empêche Erdogan d’attaquer de nouveau les Kurdes syriens qui ont débarrassé l’Humanité de la menace jihadiste.
 
« Il est essentiel d’empêcher toute attaque ou invasion contre le nord-est de la Syrie car cela provoquera des tragédies humanitaires et profitera à l’Organisation de l’État islamique (EI) » , a déclaré mardi Pierre Laurent, président du Sénat français. Laurent a exprimé sa gratitude pour les efforts que les Forces démocratiques syriennes (FDS) déploient pour combattre l’EI.
 
Une délégation de l’Administration autonome du nord et de l’est de la Syrie (AANES) comprenant Abdulkarim Omar, coprésident du Département des relations extérieures, Abdulsalam Mustafa, membre du PYD et représentant de l’AANES en Europe, ainsi que Khaled Issa, représentant de l’AANES en France, mène une série de rencontre diplomatiques depuis hier dans la capitale française.
 
L’AANES a été formée pour la première fois en 2014 dans les régions à majorité kurde d’Afrin, Kobani et Jazira, dans le nord de la Syrie, à la suite du retrait des forces gouvernementales. Plus tard, il a été étendu à Manbij, Tabqa, Raqqa, Hasakah et Deir ez-Zor après que les FDS y ont vaincu l’EI.
 
La délégation a remercié l’initiative lancée par 102 parlementaires français
 
Le 31 juillet, une centaine de députés français ont dénoncé la « politique de guerre » que mène le président turc Recep Tayyip Erdogan contre les Kurdes dans le nord de la Syrie.
 
Les députés français, majoritairement issus de la gauche politique, ont exhorté le Conseil de sécurité de l’ONU à imposer une zone d’exclusion aérienne dans le nord de la Syrie.
 
« Alors que le reste du monde est focalisé sur l’Ukraine, alors que les crimes de guerre de la Russie s’y multiplient, Erdogan envisage de lancer une énième offensive sanglante contre les Kurdes dans le nord de la Syrie » , ont déclaré les députés français dans un communiqué publié par le journal JDD.
 
North Press

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici