AccueilMoyen-OrientIrakSHENGAL. Marche des femmes contre l'oubli du génocide yézidi

SHENGAL. Marche des femmes contre l’oubli du génocide yézidi

IRAK / SINJAR – Le 3 août 2014, DAECH (l’État islamique – EI) a commis un génocide à Shengal en massacrant des Kurdes yézidis et en capturant des milliers de femmes et d’enfants. Huit ans après ce massacre, des milliers de rescapés du génocide yézidi vivotent toujours dans des camps de fortune tandis que la Turquie mène des assassinats ciblés à Shengal pour les chasser définitivement de leurs terres ancestrales.

Pour le 8e anniversaire du génocide* des Yézidis, de nombreux événements sont prévus à Sincar et dans des grandes villes européennes où il y a une importante diaspora yézidie.

Marche des femmes contre l’oubli du génocide yézidi

Une marche menée par l’association Jinên Ciwanên Êzidî (Jeunes femmes yézidies) a eu lieu ce mardi à Shengal. Les jeunes femmes ont déclaré qu’elles ne laisseraient pas le massacre des Yézidis tomber dans l’oubli grâce à leur résistance et leurs actions.

Les Yézidis organisent divers événements pour marquer l’anniversaire du génocide perpétré par l’Etat islamique qui a ciblé l’ancienne communauté le 3 août 2014. Dans le cadre de ces événements, de jeunes militantes de Shengal (Sinjar) ont organisé une marche hier (28 juillet). Les participants à la marche ont parlé à Rojnews.

Une cadre de l’organisation des Jeunes femmes yézidies, Sêvê Mirad, a déclaré qu’elles se sont organisés pour marquer l’anniversaire du massacre. « Nous avons organisé une marche à l’approche de l’anniversaire du massacre. Par nos actions, nous essayons de ne pas faire oublier les souffrances des femmes yézidies lors du génocide de 2014. Le peuple yézidi résiste aux attaques. Notre objectif est de faire en sorte que notre peuple ne connaisse plus jamais un autre massacre. Nous poursuivrons notre résistance et nos actions jusqu’à ce que l’Irak reconnaisse le génocide contre le peuple yézidi et que l’État turc cesse ses attaques contre Shengal qui sont menées en coopération avec les autorités irakiennes », a déclaré Mirad.

« LA RECONNAISSANCE DU GÉNOCIDE EST NOTRE DROIT »

« Ceux qui se battent pour la résistance et la victoire ne peuvent jamais être vaincus. Nous apprécions la contribution du dirigeant kurde Abdullah Öcalan et la résistance de la guérilla. Nous suivons les traces de nos martyrs qui nous ont montré le bon chemin. Nous (…) résisterons, c’est notre ligne rouge », a poursuivi Mirad.

La jeune militante s’est adressée au peuple yézidi en disant : « Si les Yézidis sont unis, personne ne peut les vaincre. C’est notre droit d’exiger la reconnaissance du massacre de masse comme un génocide. Nous n’avons aucune demande d’aucun État, nous plaçons notre espoir sur notre peuple. Nous appelons à l’unité pour construire notre autonomie afin de ne plus subir de massacres. »

« LEVEZ-VOUS POUR PROTÉGER SHENGAL »

Ruken Şengali, l’une des jeunes militantes qui ont participé à la marche, s’est adressée à la jeunesse yézidie : «Nous avons organisé une marche pour marquer l’anniversaire du massacre des Yézidis en 2014. Je demande à la jeunesse yézidie de ne pas oublier le massacre. Levez-vous pour protéger Shengal. Construisez votre organisation pour que notre peuple ne soit jamais confronté à un autre massacre. » (ANF)

 

Le génocide* yézidi en chiffre:

 

-1 500 Yézidis ont été tués
-6 417 femmes, enfants et hommes ont été kidnappés (Les femmes et fillettes ont été vendues comme esclaves sexuelles tandis que les garçons étaient enrôlés comme soldats)
-Des dizaines d’enfants et vieillards sont morts de soif sur le mont Sinjar lors de la fuite
-3 500 femmes et enfants ont été sauvés depuis et ont besoin de soins urgents 
-2 908 autres attendent d’être sauvés
-2 800 enfants sont devenus orphelins
-360 000 Yézidis ont fuit leurs terres et vivent dans des camps de réfugiés ou sont partis en Europe
-68 sanctuaires yézidis ont été détruits par DAECH
-80 fosses communes ont été découvertes jusqu’à présent -après la libération de Shengal (Sinjar)
– La ville de Shengal, détruite et minée par DAECH, attend d’être reconstruite. 

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici