ROJAVA. Deux civils tués, deux autres blessés à Aïn Issa par les forces turco-jihadistes

0
122

SYRIE / ROJAVA – Les attaques turques visant l’autonomie kurde du Rojava font des morts et des blessés presque quotidiennement, sans faire réagir les USA ou la Russie sensés faire la loi en Syrie et qui sont en contacte avec le régime turc…

Hier, une attaque d’artillerie des forces sous commandement de la Turquie visant le village de Hoshan, près d’Ayn Issa, a tué deux civils et blessés grièvement deux autres.

Les victimes sont Sheikh Muhammad et Buzan Ossi, tandis que Khaled Jabal al-Ahmad (16 ans) et Muhammad Buzan (25 ans) sont blessés grièvement.

Hier, près d’Ain Issa, dans le nord de la Syrie, deux civils ont été tués par des bombardements depuis la zone d’occupation et deux autres personnes ont été blessées. La cible de l’attaque de l’armée turque et des gangs jihadistes était le village d’al-Hoshan (Hoşan), à l’ouest d’Ain Issa.

Ain Issa est attaquée presque quotidiennement par l’armée turque et ses islamistes réunis sous la bannière de l’Armée nationale syrienne (ANS / SNA). La ville est située entre Girê Spî (Tal Abyad) occupée par la Turquie et Raqqa sur l’autoroute M4.

L’autoroute est une cible stratégique pour les forces d’invasion turques, car elle traverse le nord de la Syrie. D’une part, le but est d’interrompre la connexion est-ouest entre les régions autonomes du Rojava par les attaques, mais en perspective, le but est de conquérir et d’occuper une zone qui comprend la M4. Les attaques contre la M4 contredisent les accords de cessez-le-feu garantis par la Russie et les États-Unis. Néanmoins, les attaques continuent en permanence.

Le mois dernier, il y a eu des attaques particulièrement intenses sur Ain Issa. Le 5 juin, trois civils ont été blessés lors d’une attaque d’artillerie contre le village d’Abu Naytulah, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de la ville. Moins de 24 heures plus tard, des civils ont été pris pour cible par des tireurs d’élite des forces d’occupation djihadistes turques dans le district industriel, et un père de famille de 50 ans a été blessé par balle à la jambe. Le 6 juin également, un camion a été bombardé à Ain Issa. Le véhicule était garé près d’une aire de repos et personne n’a été blessé.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici