IRAN. La pauvreté pousse les enfants kurdes à devenir kolbars

0
89
IRAN / ROJHILAT – A cause de la pauvreté imposée aux régions kurdes par le régime iranien, de nombreux enfants et adolescents kurdes sont contraints d’être des kolbars (porteurs de marchandise) aux frontières du Kurdistan. Un métier très dangereux qui fait des dizaines de morts et blessés dus aux tirs directs des forces iraniennes ou des chutes et d’autres accidents lors du trajet.
 
Selon les données collectées par le Centre de statistiques et de documentation de l’Organisation des droits humains Hengaw, au moins 14 Kolbars de moins de 18 ans ont été tués et et 12 autres blessés aux frontières du Kurdistan depuis 2018.
 
Hengaw a publié ces chiffres le 12 juin, à l’occasion de la Journée internationale pour l’abolition du travail des enfants.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici