CULTURE. Du théâtre le deuxième jour du Festival culturel kurde de Paris

0
149
ANF Images
PARIS – Hier, le Festival culturel kurde de Paris débutait avec un défilé folklorique suivi d’un concert, de danse et de projection d’un documentaire au Forum des Halles. Aujourd’hui, au deuxième jour du festival, la compagnie Teatra Arîn jouera la pièce « Gul Bê Strî Nabe » (il n’y a pas de rose sans épines) au Centre culturel Sydney Bechet, à Grigny, en région parisienne.
 
Teatra Arîn est une compagnie fondée à Paris il y a deux ans par six artistes ayant en commun le désir de promouvoir le théâtre kurde. « Gul bê Strî nabe » (il n’y a pas de rose sans épines) est la première pièce interprétée par la compagnie. Il s’agit d’une comédie en un acte écrite par Şaliko Bêkes, un écrivain kurde de Russie.
 
RDV à 15h
Au Centre culturel Sydney Bechet
2-10 Place Henri Barbusse
91350 Grigny
 
Quelques photos du défilé folklorique du Festival Culturel Kurde de Paris

 
 
« Le Conseil Démocratique Kurde en France (CDK-F) présente cette année, en partenariat avec l’Institut de Réflexion et d’Études sur le Kurdistan (IREK), l’association Arts et Culture du Kurdistan (ACK) et la Fondation Danielle Mitterrand, la première édition du Festival culturel kurde de Paris, parrainée par la ville de Paris ainsi que les 10e et 18e arrondissements et les communes de Montreuil (93) et de Grigny (91).
 
 
Se déroulant du 14 au 28 mai 2022 à Paris et dans d’autres communes d’Île de France, ce festival inédit est une invitation à la découverte d’un peuple méconnu et d’un patrimoine culturel riche et varié qui se trouve aujourd’hui menacé. Au-delà de la nécessité pour les Kurdes de préserver leur culture, il répond au besoin de la promouvoir et de la partager. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici