Kurdistan: écocide et changement démographique forcé

0
146
Dans leur guerre colonialiste au Kurdistan, les bourreaux du peuple kurde massacrent les Kurdes, détruisent le patrimoine, l’histoire, la nature du Kurdistan où ils changent la démographie en installant des populations non-kurdes sur les terres du peuple kurde.
Le Réseau d’écologie sociale pour la paix au Kurdistan a organisé une discussion sur le thème « Kurdistan : écocide et changement démographique forcé ».
 
La session du Réseau d’écologie sociale pour la paix au Kurdistan sur « Kurdistan : écocide et changement démographique forcé » est maintenant sur Youtube.
 
Deux membres de la campagne Paix au Kurdistan, Sonia Karimi et un représentant de l’initiatif Tresses Vertes (Green Tress – Keziyên kesk), ont donné des exemples d’écocide et de changement démographique opérés au Kurdistan. La réunion était présidée par Connor Hayes et Amber Huff, membres du groupe directeur PIK Ecology.
 
Sonia Karimi est titulaire d’une licence en littérature anglaise et colonialisme, est membre du groupe directeur de PIK Ecology et travaille avec la Communauté des femmes libres du Rojhelat (KJAR). Son discours porte sur la crise écologique au Kurdistan iranien, ou Rojhelat, y compris la déforestation, la pénurie d’eau causée par la redirection de l’eau, l’érosion des sols et la toxicité de l’exploitation minière, ainsi que les mouvements de protestation contre la situation écologique au Kurdistan de l’Est.
 
L’Initiative Tresses Vertes est une organisation écologique basée au Rojava, au nord de la Syrie. Dans leur discours, les intervenants offrent une introduction et un aperçu de l’initiative Tresses Vertes, l’effet de l’invasion turque sur la situation écologique dans le nord et l’est de la Syrie, la position de la Tresses Vertes au sein du système confédéraliste démocratique et le rôle qui peut être joué par solidarité internationale dans leur travail.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici