Un documentaire rendant hommage aux femmes yézidies primé à Los Angeles

0
431

Le documentaire Hêza réalisé par la cinéaste kurde Derya Deniz a reçu le prix du meilleur documentaire au Los Angeles Independent Women’s Film Festival (Festival indépendant de films réalisés par des femmes cinéastes).

Le Festival du film indépendant pour femmes de Los Angeles, organisé pour la septième fois cette année, a réuni des réalisatrices de nombreuses régions du monde.

Le documentaire Hêza, qui a participé au festival, a reçu le prix du meilleur documentaire.

Le documentaire Hêza réalisé par Derya Deniz a reçu le prix du meilleur documentaire au festival. Le film a reçu le meilleur prix au Festival international du film de Boden en Suède en avril et le prix de la réalisation exceptionnelle au Festival international du film de Druk qui s’est tenu au Bhoutan en Asie du Sud. (ANF)

Derya Deniz, la réalisatrice et productrice du documentaire âgée de 37 ans, a déclaré que Hêza est un hommage à toutes les femmes qui ont été sauvées des mains de l’Etat islamique et ont résisté, ajoutant que : « Les récompenses leur appartiennent ».

Plusieurs femmes yézidies, anciennes esclaves de DAECH, ont pris les armes contre DAECH pour en finir avec la barbarie islamiste qui avait plongé le Moyen-Orient dans les ténébres. L’une de ces femmes au courage extraordinaire est devenue la héroine du documentaire « Hêza » réalisé par Derya Deniz.
 
Le documentaire « Hêza » raconte l’histoire d’une femme yézidie qui a été kidnappée avec 24 membres de sa famille à la suite de l’attaque de l’Etat islamique contre Shengal le 3 août 2014. Le documentaire, tourné au Rojava, en Syrie et Shengal par la cinéaste Derya Deniz est le résultat d’un an de travail. La musique du documentaire a été composée par Mehmud Berazi. Le tournage et le montage sont signés par Şaristan Mahîr, Aza Boran, Afat Baz et Îbrahim Sedî.
 
 
L’histoire du documentaire Hêza 
 
Image
L’Etat islamique a emmené nombre de ses femmes kidnappées à Raqqa, où elles subissent encore plus de brutalités. L’une de ces femmes est Hêza, qui a été kidnappée à Shengal lors du massacre perpétré par l’Etat islamique le 3 août 2014. La jeune femme fait de nombreuses tentatives de suicide mais n’en meurt pas. Avec le soutien d’une famille kurde, elle parvient à sortir de Raqqa et à retrouver sa liberté. De retour à Shengal en 2015, la femme Hêza a rejoint les forces féminines yézidies YJŞ et est devenue commandante.
 
De retour à Raqqa en tant que commandante des YJŞ en 2016, elle rejoint l’opération menée par les FDS pour libérer Raqqa. Après la libération de Raqqa de l’Etat islamique, la femme yézidie rend visite à la famille kurde qui l’avait aidée à s’échapper.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici