Roger Waters se rend en Turquie pour Nûdem Durak

0
442
Le célèbre chanteur Roger Waters prévoit de se rendre en Turquie pour offrir sa guitare à la musicienne kurde emprisonnée Nûdem Durak dont la guitare a été brisée par des gardiens de la prison de Bayburt.
 
Roger Waters, membre historique du groupe Pink Floyd, prévoit de se rendre en Turquie pour offrir sa guitare à la musicienne Nûdem Durak, qui a été emprisonnée et condamnée à 19 ans de prison pour avoir chanté des chansons politiques kurdes et dont la guitare a été brisée par des gardiens de la prison de Bayburt.
 
L’annonce faite par Firdevs Durak, une sœur de Nûdem Durak
 
Nûdem Durak, 33 ans, qui a été condamnée à 19 ans de prison dans deux affaires distinctes, a souffert d’ostéoporose et de la maladie de Basedow (maladie auto-immune de la thyroïde) pendant son emprisonnement.
 
Waters est connu pour être un partisan de longue date de la campagne de libération de Nûdem Durak. Il a déclaré qu’il était inacceptable que Durak ne reçoive pas d’instruments de musique en prison.
 
Waters avait auparavant envoyé une de ses guitares à Durak, mais l’administration pénitentiaire n’a pas autorisé son utilisation par la chanteuse. Waters a donc pris la décision d’amener personnellement la guitare en Turquie dans les semaines à venir pour attirer l’attention sur l’injustice faite à Nudem Durak. Waters fera signer la guitare par de nombreux artistes de renommée mondiale.
 
Qui est Nûdem Durak ?
 
Durak purge actuellement une peine de dix-neuf ans de prison dans une prison de la province de Bayburt, dans le nord-est de la Turquie. Elle a été arrêtée en 2015 dans le cadre de la répression généralisée des régions kurdes de Turquie à la suite de l’échec des pourparlers de paix entre le gouvernement turc et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).
 
Avant son arrestation, Durak travaillait et interprétait de la musique kurde avec le groupe de musique Koma Sorxwîn dans le centre culturel de Cizre, près de la frontière d’avec la Syrie. Les années qui ont précédé la rupture des pourparlers de paix, l’art, les médias et la musique kurdes ont pu se développer sans relâche.
 
Cependant, en 2015, Durak a été accusée d’avoir eu des appels téléphoniques avec des membres présumés du PKK et d’avoir visité une cellule du PKK. Elle a été reconnue coupable d’« appartenance à une organisation terroriste » et condamnée à 19 ans de prison. De nombreux militants kurdes et membres de la communauté kurde ont connu le même sort à cette époque.
 
Lorsque Durak a été envoyée à la prison de Bayburt, elle a été autorisée à apporter avec elle sa guitare – qu’elle avait achetée avec l’argent de la vente de l’alliance de sa mère. Cependant, deux ans après, lors d’un contrôle de routine, sa guitare a été brisée par les gardiens de la prison.
 
C’est ce qui a attiré l’attention de Waters, qui a ensuite passé le mot à de nombreux musiciens célèbres à travers le monde, dont Pete Townshend, Robert Plant, Peter Gabriel et Brian May. Il s’est lancé dans un projet de recherche sur le cas de Durak et a commencé à faire campagne pour un nouveau procès.
 
« Il se trouve que Nûdem est une Kurde. Sa voix est connectée à son âme et son âme chantera toujours pour sa famille, son peuple et sa nation. En tant que musiciens, nous ne pouvons pas nous arrêter. Notre vérité est qui nous sommes et pour qui nous sommes nés », a-t-il déclaré.
 
Des noms de renommée mondiale tels que Roger Waters, cofondateur de Pink Floyd, l’acteur, producteur et écrivain américain John Kusack, l’acteur Mark Ruffalo, la philosophe Angela Davis ont également appelé à la libération de Durak. Noam Chomsky a publié un message déclarant que la peine infligée à Durak était une grave injustice.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici