IRAK. Un drone turc tue 2 combattants yézidis à Shengal

0
285
IRAK / KURDISTAN – Aujourd’hui, un drone turc a visé deux voitures à Shengal, dans la région autonome kurde d’Irak, tuant Azad Êzdîn, un commandant des forces yézidies (YBŞ), et un combattant du nom Enver Tolhildan.
 
Ce vendredi, la Turquie a attaqué les Yézidis à Shengal (Sinjar), au Kurdistan du Kurdistan (dans le nord de l’Irak). L’attaque a eu lieu à proximité de la vallée de Shilo dans l’après-midi.
 
La frappe contre l’une des voitures a tué un commandant et un combattant des unités de résistance de Shengal (YBŞ) et a blessé deux autres personnes.
 
Les victimes ont été identifiées comme étant le commandant du YBŞ Azad Êzdîn et le combattant du YBŞ Enver Tolhildan. Les blessés n’ont pas encore été identifiés.
 
L’attaque survient à un moment où l’armée irakienne et le gouvernement régional kurde tentent de prendre le contrôle de la ville yézidie qui est auto-gouvernée par l’Assemblée populaire yézidie.
 
L’intensification des activités militaires de l’armée irakienne de ces derniers jours a exacerbé les tensions dans la ville yézidie. L’armée irakienne a intensifié son renforcement militaire à Shengal sous divers prétextes, déclenchant de nouvelles provocations.
 
Le 18 janvier, l’armée irakienne a demandé à Ezidxan Asayish (unités de sécurité yézidies) du sous-district de Sinune de quitter la zone, menaçant de recourir à la force dans le cas contraire. Le même jour, trois journalistes qui couvraient les développements à Sinune ont été arrêtés par les troupes irakiennes.
 
Suite à l’incursion turque dans la région du Kurdistan le 23 avril, les attaques contre la terre sainte de la communauté yézidie se sont multipliées. Seît Hesen, l’un des commandants des unités de défense de Shengal (YBŞ), et son neveu, İsa Xweda, ont été tués le 16 août 2021 lors d’une attaque de drones turcs contre le vieux bazar de Shengal. Lors d’une autre attaque, 4 travailleurs de la santé et 4 membres de YBŞ ont perdu la vie le 17 août 2021, à la suite du bombardement de l’hôpital Shengal Sikêniye. Le coprésident du Conseil exécutif de l’administration autonome de Shengal, Merwan Bedel, a été assassiné et ses deux enfants ont été blessés le 7 décembre 2021 lors d’une autre attaque dans le district de Khanasor (Xanesor) à Shengal. Le 11 décembre, des avions de chasse turcs ont bombardé l’Assemblée populaire de Khanasor. Malgré toutes les attaques,
 
Le gouvernement irakien, en collaboration avec le PDK, tente d’abolir l’auto-administration de la région de Shengal et de prendre le contrôle de la région. Dans ce plan orchestré par la Turquie, la destruction des forces de défense de la région en quête d’autonomie joue un rôle décisif. Ainsi, depuis leur accord fin 2020, le PDK et le gouvernement irakien tentent d’écraser l’Ezidxan Asayish. Jusqu’à présent, toutes ces tentatives ont échoué en raison de la résistance de la population.
 
En réponse aux activités militaires croissantes de l’armée irakienne, l’administration autonome de Shengal a appelé la semaine dernière à l’organisation et à l’unité populaires, et s’est engagée à défendre un Shengal autonome et libre.
 
L’administration autonome de Shengal a déclaré que la récente mobilité militaire visait la sécurité de Shengal mais ne pouvait pas sécuriser la ville. Selon l’administration autonome, les développements s’inscrivent dans la continuité de l’accord du 9 octobre 2020 signé entre le Parti démocratique du Kurdistan (parti au pouvoir au Kurdistan du Sud) et le gouvernement Al-Kadhimi (gouvernement central irakien). L’administration autonome a appelé les puissances internationales à empêcher l’escalade militaire et à promouvoir des solutions basées sur une administration autonome à Shengal.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici