ROJAVA. Une femme kurde morte brûlée à Afrin dans des circonstances troubles

0
476
SYRIE / ROJAVA – Le corps sans vie d’une femme kurde a été découvert brûlé par des riverains dans une maison en ruine dans la région d’Afrin / Mabata. Zeinab Abdo vivait là après que les forces turco-jihadistes ont confisqué sa maison et arrêté son mari, ses enfants et ses petits enfants. Hormis sa belle-fille, Zelikhe Walid Omar, libérée après avoir perdu la raison à cause de la torture subie entre les mains des gangs de la Turquie, on est sans nouvelle des autres membres de la famille arrêtés, dont 2 bébé…
 
Les habitants du village de Rota, dans le district de Mabata/Maabatli, ont trouvé le corps de Zeinab Abdo, qui a été brûlée vive dans des circonstances mystérieuses, à l’intérieur d’une maison en ruine, des mois après sa libération par les autorités d’occupation turques.
 
Selon des sources locales, Zainab vivait seule dans une maison en ruine de son village après que sa maison fut confisquée par les gangs de la Turquie à Afrin après avoir arrêté tous les membres de sa famille, y compris son mari, ses fils et belle-fille et deux enfants de bas âge. On ne sait pas si elle est morte accidentellement ou elle s’est suicidée à cause de la torture subie dans la prison entre les mains des gangs.
 
Afrin Post avait publié dans un précédent rapport que les autorités turques avaient arrêté le 7 juin 2020, Osman Majid Naasan, 65 ans, et sa femme Zainab Abdo, 60 ans, et leurs enfants, Jankin, 32 ans, et sa femme Zelikhe Walid Omar, avec leur fillette d’un an, Sheyar, 30 ans, Mohammed, 28, et sa femme Jilan Hamalo avec son bébé.
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici