SYRIE. Les hommes manifestent contre les violences faites aux femmes

1
525

SYRIE / ROJAVA – Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, à Kobanê, Shahba et dans les quartiers kurdes d’Ashrafiye et Cheikh Maqsoud d’Alep, les hommes se sont réunis pour dénoncer toutes les violences faites aux femmes et montrer leur soutien aux femmes.

La Journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre se poursuit dans de nombreuses localités de la Syrie du Nord et de l’Est. Les hommes qui sont descendus dans les rues de Shehba ont scandé des slogans condamnant la violence contre les femmes.

La résistance continue contre le fascisme de l’État turc dans les camps a été saluée lors de la marche qui a commencé dans le camp de Serdem dans le village de Til Sosin.

Après la minute de silence devant la municipalité populaire de Til Sosin, Heyder Reşid, membre du conseil d’Ehdas, a prononcé un discours. Attirant l’attention sur les attaques de l’État turc contre les femmes, Heyder Reşid a déclaré : « Les femmes sont attaquées par l’État turc parce qu’elles jouent un rôle de premier plan dans la construction de la civilisation. Grâce à la philosophie du leader Abdullah Öcalan, les femmes ont acquis leur identité. Les femmes que l’on voulait détruire (…) sont redevenues les pionnières de la société ».

ALEP 

Dans les quartiers Şêxmeqsûd et Eşrefiye, des dizaines d’hommes sont descendus dans la rue pour condamner les violences faites aux femmes. Les hommes se sont rassemblés devant la salle de réunion du quartier de Şêxmeqsûd et se sont dirigés vers le conseil des martyrs Gelhat. Alors que des affiches du leader Öcalan étaient déployées pendant la marche, le slogan « non à la violence à l’égard des femmes » a été scandé fréquemment.

Après le moment de silence devant l’Assemblée des martyrs Gelhat, Şêxmeqsûd et le coprésident de l’Assemblée générale d’Eşrefiye, Mihemed Şêxo, ont prononcé un discours. Déclarant que la caractéristique la plus importante de la société morale et politique est l’égalité entre les femmes et les hommes, Mihemed Şêxo a déclaré que les femmes ont été tentées d’être détruites par la mentalité dominante depuis l’histoire.

Cemal Mihemed, membre du Conseil Martyr Gelhat, a souligné que la liberté de la société dépend de la liberté des femmes.

KOBANÊ

Des centaines d’hommes ont organisé des manifestations pour attirer l’attention sur la lutte contre les violences faites aux femmes dans le canton de Kobanê. Des représentants de l’Administration autonome et des partis politiques, ainsi que des représentants d’organisations non gouvernementales et d’institutions militaires, ont pris part à l’action.

La masse rassemblée sur la place Martyr Egid a commencé une marche. Les militants portaient des portraits du chef Abdullah Öcalan et une banderole avec l’inscription « Il y a de la violence contre les femmes à Afrin ».

« LE CAPITALISME COMBAT LES FEMMES »

Le membre du PYD Salih Nuh a pris la parole lors de la marche, qui s’est transformée en un rassemblement sur la place des femmes libres. Affirmant que les femmes sont victimes de violences de la part des gouvernements depuis de nombreuses années, Salih Nuh a noté que les femmes ont donné la meilleure réponse aux gouvernements en menant la révolution du Rojava.

L’action s’est terminée par des slogans saluant la résistance des femmes.

 

ANHA

 

1 COMMENTAIRE

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici