Accueil Monde Europe EUROPE. Le groupe d’amitié kurde appelle à agir contre le meurtre de...

EUROPE. Le groupe d’amitié kurde appelle à agir contre le meurtre de civils par des drones turcs

0
533
STRASBOURG – Lors d’une conférence de presse au Parlement européen, des députés européens du Groupe d’amitié kurde ont appelé les institutions européennes à prendre des mesures contre les attaques de drones de l’État turc qui tuent des civils au Rojava et au Kurdistan du Sud.
 
Le Groupe d’amitié kurde du Parlement européen a tenu une conférence de presse pour dénoncer les attaques de drones de l’État turc contre les Kurdes.
 
François Alfonsi (Parti des Verts européens), Andreas Schieder (Parti socialiste européen), du Groupe d’amitié kurde et Nikolaj Vllumsen (Gauche unitaire européenne) ont assisté à la conférence de presse intitulée « Les attaques de drones de la Turquie contre les Kurdes en Syrie et en Irak sont une menace pour la sécurité et stabilité régionale. »
 
Le représentant de l’Administration autonome du Rojava en France, Khaled Issa était également présent à la conférence de presse et a fourni des détails sur les attaques de l’État turc contre le nord-est de la Syrie. Sur la base des déclarations officielles du commandement des FDS, Issa a déclaré que l’État turc avait mené 32 attaques armées d’envergure, et 29 attaques de drones à la frontière du Rojava depuis 2019.
 
17 civils, dont des enfants, tués par des drones
 
Issa a déclaré que 185 combattants des FDS sont tombés martyrs et 13 ont été grièvement blessés à la suite des attaques de drones, et a ajouté que 17 civils, dont quatre enfants et une femme, ont également été tués. Il a précisé que les attaques ont eu lieu principalement dans les régions est et ouest d’Ain Issa, à l’ouest de Girê Spî, autour de l’autoroute M-4, dans la ville de Zirgan et autour de Til Temir.
 
La Turquie a prépare le terrain pour DAECH dans le nord-est de la Syrie
 
Rappelant que l’État turc a occupé Afrin, Serêkaniyê et Girê Spî en raison des accords qu’il a passés avec la Russie et les États-Unis, Issa a souligné que des mercenaires de l’Etat islamique étaient déployés dans les régions où les attaques de drones de l’État turc étaient intenses. Déclarant que les régions où vivaient les Assyriens avaient été ciblées dans le but de vider l’endroit, Issa a déclaré que l’État turc avait lancé 32 attaques contre le territoire de Til Temir.
 

La Turquie provoque le déplacement des populations

Issa a souligné que l’État turc utilise également l’eau comme une arme dans sa tentative de vider la région et a ajouté que la Turquie provoque le déplacement des civils qui deviennent des réfugiés utilisés par la Turquie comme monnaie de chantage contre l’Europe. Il a également rappelé que la Turquie avait coupé l’eau de l’Euphrate desservant le Rojava et la Syrie pour assoiffer les habitants et de vider la région.

Les députés demandent des sanctions diplomatiques et économiques contre la Turquie

L’eurodéputé français François Alfonsi a appelé à des sanctions diplomatiques et économiques et a souligné l’impact des attaques sur la stabilité régionale. Il a ajouté qu’il existe un risque de résurgence de l’Etat islamique.

L’eurodéputé danois Nikolaj Villumsen a déclaré que la Turquie se livre à un nettoyage ethnique et à d’autres crimes de guerre, et que cette guerre contre les civils ne peut être acceptée.

L’eurodéputé autrichien Andreas Schieder a déclaré qu’il s’était rendu dans la région en 2019 et a ajouté que l’UE était bien consciente de la violation par la Turquie des droits et lois fondamentaux. Il a déclaré que l’UE doit prendre des mesures et sanctionner d’avantage la Turquie.

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici