STRASBOURG. La police attaque le sit-in kurde devant l’église Saint-Maurice

4
378
STRASBOURG – La police française a attaqué les manifestants kurdes rassemblés sur le parvis de l’église Saint-Maurice, à Strasbourg, réclamant la libération d’Abdullah Öcalan, fondateur du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) tenu en isolement total en Turquie.
 

Les organisations kurdes condamnent « fermement les méthodes violentes, oppressives et antidémocratiques de la Police Française qui vient d attaquer sauvagement les manifestants Kurdes venus à Strasbourg devant le conseil de l Europe, pour demander la libération de leur leader Abdullah Ocalan. »

Les Kurdes et leurs amis de toute l’Europe se sont réunis aujourd’hui à Strasbourg, en France, et se sont joints à un rassemblement de masse organisé devant le siège du Conseil de l’Europe pour réclamer la libération du leader du kurde Abdullah Öcalan.

Le rassemblement était organisé sous le slogan « Agir pour Öcalan (#actforocalan dans le cadre de la campagne « Dem Dema Azadiyê, Azadiya Rêber Apo Azadiya me » [C’est l’heure de la liberté, la liberté du leader Öcalan est notre liberté].

Après le rassemblement, un groupe de militants a installé des tentes devant l’église Saint-Maurice sur la place Arnold.

Les militants ont été attaqués par la police française alors que leur action se poursuivait avec enthousiasme. Les rapports indiquent que certains des militants ont été placés en détention alors que les détails ne sont pas encore disponibles.

La police a fait un usage de gaz lacrymogène, provoquant un malaise chez certains manifestants. Les militants ont été dispersés et des tentes démolies pendant la répression.

La foule continue sa veillée.

 

4 Commentaires

  1. La Maire de Strasbourg Jeanne Barseghian n’a-t-elle pas autorité et maîtrise des FDO pour laisser en paix une manifestation pacifique qui dénonce les conditions d’enfermement atroces du prisonnier politique Kurde Abdullah Öcalan ?

    • Bonne remarque!
      L’autorité communale, la mairie, s’efface devant l’État. La prefecture peut agir sans concertation si un évenement autorisé lui déplait en lui trouvant un trouble à l’ordre publique.
      Si les élus sont des Officiers de Police Judiciaire, et peuvent donc rédiger un procès verbale pour une amende par exemple, aucune mairie n’a en fRance une autorité de sécurité publique très poussé.
      La mairie de Paris ou de Nice bataille pour plus de prérogative mais pour une gestion publique très différente, elles ne rencontrent pas la même réponse de l’État.

      Donc sur ce point la maire n’a pas autorité ni maitrise sur LES fdo, seulement ses troupes municipales.

  2. il est plus facile de s’attaquer aux kurdes, en plus cela fait plaisir à erdodo que de s’attaquer aux rats d’égout (loup gris) de ce même erdodo

  3. il est plus facile de s’attaquer aux kurdes, en plus cela fait plaisir à erdodo que de s’attaquer aux rats d’égout (loup gris) de ce même erdodo

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici