KURDISTAN DU SUD. Arrestations de personnes LGBT à Sulaimania pour « actes immoraux »

0
226
IRAK / KURDISTAN DU SUD – Depuis hier soir, les autorités kurdes de la ville de Souleimaniye ont lancé une vague d’arrestations des personnes LGBT après des discours haineux des clergés et certains politiciens homophobes.
 
« Du jour au lendemain, dans la ville « progressiste » de Sulaimania, une campagne soudaine a été lancée pour arrêter les « personnes soupçonnées d’homosexualité ». S’en prendre aux minorités marginalisées et profondément opprimées n’est pas un acte humain ou de progrès. C’est le reflet des valeurs patriarcales et antidémocratiques profondément ancrées dans une société. Les homosexuels ne représentent aucune menace pour la société, si ce n’est la remise en question de son adhésion homogène et sans critique à des valeurs culturelles et religieuses dépassées. Nous n’avons pas peur des personnes homosexuelles. Nous craignons l’ignorance, le racisme, le sexisme, le fondamentalisme et l’homophobie », a écrit ce matin l’activiste kurde Hawzhin Azeez.
 
Le journaliste d’Esta Media Network, Bzhar Dabagh, a déclaré jeudi soir que les forces de sécurité avaient installé plusieurs points de contrôle temporaires dans la ville de Sulaimani dans le cadre de la campagne visant à arrêter les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) ainsi que les personnes qui causent des troubles. .
 
Dabagh a ajouté que les forces de sécurité enquêtaient également sur les hôtels et les véhicules pour trouver des personnes LGBT.
 
«Certaines personnes ont été détenues jusqu’à présent. Les forces [de sécurité] d’Asayish enquêtent sur certaines personnes qui ont des clips et des photos inappropriés dans leurs téléphones portables », a ajouté Dabagh.
 
Le directeur du département anti-drogue de Sulaimani Pshtiwan Bahadin a déclaré à Esta Media Network que le haut comité de sécurité avait décidé d’interdire à certaines personnes de faire «des relations homosexuelles et des actes immoraux» dans la ville de Sulaimani.
 
«Après avoir reçu l’approbation du juge, nous avons déployé plusieurs unités en coordination avec toutes les forces de Sulaimani pour détenir ces personnes et ceux qui causent le chaos dans la ville de Sulaimani», a déclaré Bahadin.
 
«Ce processus se poursuivra pendant longtemps, et comme nous l’avons promis, nous ne permettrons pas que la situation sécuritaire de la ville soit sapée», a-t-il ajouté.
 
«Les unités poursuivront le processus de détention de ceux qui commettent des actes immoraux ou créent le chaos.»
 
Bahadin a déclaré que les forces de sécurité avaient arrêté plus de 10 personnes dans le district où elles avaient été déployées et que les autres unités avaient arrêté plusieurs autres.
 
«Tous ont été arrêtés sur ordre du juge. Nous allons mener une enquête préliminaire avec eux. Après qu’il nous soit apparu clairement qu’ils avaient commis des actes immoraux ou provoqué des troubles, nous les envoyions en prison et entamions des mesures juridiques », a-t-il ajouté.
 
«Il y a toutes les nationalités parmi eux, y compris les Kurdes et les Arabes.»
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici