TURQUIE. Un autre député HDP déchu de son mandat de député

0
856
TURQUIE. La guerre anti-kurde du régime Erdogan a fait une nouvelle victime aujourd’hui. Le député d’HDP, Ömer Faruk Gergerlioğlu a été déchu de son mandat de député après un vote au Parlement turc aujourd’hui.
 
Médecin et défenseur des droits humains, Gergeroglu avait été condamné par la justice turque à deux ans et demi de prison pour « avoir fait de la propagande pour une organisation terroriste [kurde]» à cause d’un tweet daté de 2016 appelant au dialogue entre l’État turc et le PKK pour une résolution pacifique de la question kurde en Turquie.
 

Ömer Faruk Gergerlioğlu, député depuis 2018 du Parti démocratique du peuple (HDP) représentant la province de Kocaeli, a été reconnu coupable en février 2018 de «diffusion de propagande terroriste» sur la base d’une publication de 2016 sur les réseaux sociaux qui ne prônait pas la violence.

La plus haute cour d’appel de Turquie a confirmé la condamnation et la peine de deux ans et six mois de prison le 19 février 2021. Le 15 mars, le président du parlement turc a indiqué que des mesures pour dépouiller Gergerlioğlu de son siège pourraient être imminentes, bien que Gergerlioğlu ait déposé un Contestation par la Cour constitutionnelle des poursuites contre lui.

Gergerlioğlu a été déchu de son statut de député après la lecture du verdict du tribunal à l’Assemblée générale du Parlement ce 17 mars.

Alors que les députés du HDP ont protesté contre l’action avec des applaudissements, la session parlementaire a été suspendue.

Retour sur l’affaire Gergeroglu

Le 20 août 2016, près de deux ans avant de devenir député, Gergerlioğlu a tweeté et commenté un reportage rapportant brièvement que la direction du Parti des travailleurs armés du Kurdistan (PKK) basé au Kurdistan d’Irak avait appelé l’État turc à faire un pas vers la paix. Le reportage a également apporté une longue réponse à l’appel du PKK par Bülent Arinç, alors président du parlement et ancien vice-Premier ministre.

Gergerlioğlu a déclaré: «Cet appel [du PKK] doit être correctement pris en compte, il n’y a pas de fin à ce problème…!» ( Bu çağrı hakkıyla değerlendirilmeli, bu işin sonu yok…! )Arguant qu’il devrait y avoir un processus de paix renouvelé pour mettre fin au conflit de plusieurs décennies entre l’État turc et le PKK. Gergerlioglu a été condamné pour ce tweet partageant l’article de presse et la photo qui l’accompagne des combattants du PKK.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici