Une chanteuse germano-kurde persécutée en Turquie

0
599
TURQUIE – ISTANBUL – Le procès de la chanteuse germano-kurde Hozan Cane arrêtée pour terrorisme s’est poursuivie mardi à Istanbul, des mois après sa libération conditionnelle.
 
Saide Inac, alias Hozan Cane, vivait à Cologne avant d’être arrêtée en Turquie en juin 2018 pour terrorisme à cause du film «Le 74ème génocide de Shengal». Dans le film, qui traite du génocide des Yézidis à Shengal par Daesh en 2014, la chanteuse porte une arme.
 
Hozan Cane a été remise en liberté conditionnelle le 1er octobre 2020 mais interdite de quitter le pays.
 

« Je suis sortie depuis quatre mois, mais cela me semble toujours une prison », a-t-elle déclaré mardi à la sorti du tribunal. 

Cane a déclaré que c’était sa sixième comparution devant le tribunal, déclarant que son procès était politique. 

La prochaine audience est prévue le 5 mai.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici