Hymne des Femmes Kurdes, par Dora Djann

0
751
PARIS – L’écrivaine franco-kurde, Dora Djann, autrice du roman « Ouverture à la française » sorti en août 2019, avait rendu un hommage poétique aux femmes kurdes en 2015 en pleine guerre anti-DAECH dont ces dernières étaient devenues les héroïnes que le monde entier encensait pour leur bravoure face aux terroristes islamistes sans foi ni loi. On a voulu le partager avec vous. Le voici:
 
Hymne des Femmes Kurdes
 
Dans nos contrées si reculées, nos hommes ont été enrôlés
Pour se battre à vos côtés, et pour votre identité
Dans nos contrées si reculées, nos hommes ont été exécutés
Nos filles violées, un peuple exterminé, pour votre identité !
 
Oh ! Assassins de nos pères, diplomates sanguinaires
Nous parlions de faire la Paix à Imrali,
Vous nous offriez de rester votre Colonie !
 
Oh ! Assassins de nos frères, terroristes sur nos terres !
Nous avons marché sur les neiges empourprées
Arrachées à nos villages vidés, nos corps gelés
Nos bidonvilles démolis, nos cœurs pillés,
Nous avons marché dans les ruines du passé.
 
Oh ! Hommes traitres, assoiffés de guerres
De sexe, d’argent, de charniers
Avez-vous raconté à vos femmes et filles
Ce que vous nous avez fait ?
 
Nous parlions de faire la paix à Imrali !
Vous nous offrez d’être votre Colonie !
Mais nos vierges décapités, pour vous hanter
Sont venus combattre votre sauvagerie.
 
Nous avons marché dans les montagnes,
Pour que Dieu nous protège de vous !
Nous avons marché jour et nuit,
Traversé les déserts, les fleuves, les océans !
 
Dans les rues d’Europe nous nous sommes immolés,
Cherché la paix dans des grottes, des abris, des maquis
Nous avons formé des bataillons
Avons rêvé sous vos balles, dansé dans les flammes.
 
Vous vous êtes cachés dans vos Palais, vos Sérails
Vos villas, hôtels de luxes, châteaux, et mosquées
Vous avez couvert vos femmes de ténèbres
Pour les protéger de votre propre impureté
 
Vous avez dilapidé des pays, des peuples
Enfermé vos sages, vos hommes vertueux,
Oh ! Criminels de guerres, Tyrans
Nous viendrons aussi vous arrêter !
 
Nous Kurdes des Montagnes, des Bidonvilles, les sans Pays
Nous marcherons toujours pour hanter vos diners, vos festins
Vos collaborations, coopérations, et vos négociations
Et tous vos sombres desseins !
 
J’ai vu le cœur de Leyla, voler en éclats
J’ai vu le sourire de Rojbîn, se figer pour l’éternité
J’ai vu Sakiné défier tous vos dieux et panthéons
 
Oh ! Femmes du monde, des Montagnes, des déserts, des bidonvilles !
Quittez vos travaux d’Hercule, vos larmes de mères
Il faut arrêter des Assassins.
Venez sécher vos larmes avec nous, peuples du monde « incivilisés »
Colonies éternelles, qu’on a berné de vieilles chimères !
Quittez les seigneurs de guerres, les vendeurs de sang et non vos terres !
Venez danser avec moi, la Kurde des Montagnes
Oh ! Mères du monde, venez arrêter tous ces Assassins,
Avant qu’ils ne vous envoient vous battre contre vos propres enfants !
 
Dora Djann, 2015

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici