IRAK. Trois membres d’une famille kurde égorgés à Bagdad

0
516

IRAK – BAGDAD – Trois membres d’une famille kurde ont été égorgés mardi soir à leur domicile, dans un quartier très sécurisés de Bagdad. Le ministère irakien de l’Intérieur a accusé un «voleur» du meurtre. Mais d’autres voix contestent cette version et rappellent qu’une des victimes participait aux manifestations anti-gouvernementales de la place Tahrir et que plusieurs de ces manifestants avaient étaient tués jusqu’à présent par des escadrons de la morts.

Sheelan Dara, vivait avec sa famille dans une maison du quartier de Mansour, entre les ambassades de Chine, de Bahreïn et de Russie, à Bagdad, selon un responsable du ministère de l’Intérieur qui a demandé à ne pas être nommé. «Elle était dans sa maison avec ses parents lorsqu’un voleur a attaqué leur maison pour la cambrioler», a déclaré mercredi le responsable à Rudaw. Pharmacienne de formation, Shilan était aussi une activiste de la Place Tahrir où elle soignait également les manifestants blessés.

Ashna Karim, cousine de Sheelan, a déclaré mercredi à Rudaw que son oncle, sa femme et Sheelan avaient tous été tués à l’intérieur de leur maison mardi soir.

«Nous avons appris dans la soirée de mardi que mon oncle, sa femme et leur fille ont été tués dans leur appartement du quartier Mansour de Bagdad», a déclaré Karim. « Nous avons été informés que mon oncle et sa femme ont été tués par un couteau dans la salle de bain et Sheelan a été tuée dans sa chambre. »

Selon le responsable du ministère de l’Intérieur, « Sheelan a résisté au voleur lorsqu’il a tenté de la violer et de lui voler l’or qu’elle portait. »

L’agresseur a tué Sheelan et l’ a «décapitée», puis a tué ses parents «en utilisant le même couteau avec lequel il avait décapité la fille», a-t-il dit.

Une enquête est en cours.

Le ministère irakien de la Justice a confirmé que le crime avait été commis, mais a refusé de commenter davantage lorsqu’il a été approché par Rudaw, et le département des médias du Conseil supérieur de la magistrature n’était pas immédiatement disponible.

Il s’agit du deuxième meurtre de ce type à Bagdad ce mois-ci. La semaine dernière, une famille de cinq personnes, un père, une mère et leurs trois enfants, a été abattue dans leur maison du quartier d’al-Ameen au sud-ouest de Bagdad. Le tireur a été appréhendé par la police fédérale à Bagdad le 7 septembre.

Une campagne de tweets demande justice pour Shilan sous le hashtag #Justice_For_Shilan

Via Rudaw 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici