AFRIN. Une jeune fille violée par des gangs de la Turquie

0
322
SYRIE / ROJAVA – Les mercenaires islamistes de la Turquie continuent à commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité dans le canton kurde d’Afrin où les femmes sont victimes de viols, de kidnappings et de féminicides.
 
Une jeune fille a été enlevée et violée par 4 membres de la faction Sultan Murad, alliée à la Turquie, dans la campagne d’Afrin.
 
Un rapport sur les circonstances dans lesquelles une fille d’Afrin a été violée a été publié mardi sur le site de l’Observatoire syrien des droits de l’Hommes (OSDH / SOHR), puis il a été retiré par crainte de la sécurité de la fille après de nombreuses menaces de factions soutenues par la Turquie de tuer toute la famille si elles parlaient à propos du viol. Après avoir communiqué avec les proches de la jeune fille, l’OSDH à de nouveau publié le rapport.
 
Lorsque le rapport a été retiré du site de l’OSDH, plusieurs plateformes de partage social et médias ont commencé à fabriquer des mensonges dans une tentative infructueuse de diffamer la fiabilité des sources de l’OSDH. Il convient de noter que ces plateformes défendent fermement les violations commises par les factions soutenues par la Turquie contre le peuple syrien, en particulier les résidents d’Afrin, et mènent une guerre contre toux ceux qui tentent de dévoiler ces atrocités. Cependant, l’OSDH continuera de révéler des violations par toutes les puissances sur le territoire syrien contre le peuple syrien.
 
Comme le rapport du SOHR l’a mentionné: «Les zones occupées par les factions soutenues par la Turquie subissent des cas de viol répétés, dans lesquels les membres des factions soutenues par la Turquie sont généralement les auteurs, tandis que les autorités turques et le pouvoir judiciaire continuent d’ignorer de tels faits.
 
Des sources de l’OSDH déclarent que des membres de la faction Sultan Murad sont allés avec le mukhtar du village de Kutinli, dans la zone rurale d’Afrin, et ont parlé au père d’une fille du village pour la demander en mariage. Lorsque le père a rejeté leur proposition, les membres du Sultan Murad ont menacé le père de la jeune fille, l’ont battu. Ils ont emmenée de force la jeune fille et l’ont forcée à épouser l’un d’eux. Quelques jours plus tard, la jeune fille est retournée chez son père après avoir été violée par quatre membres.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici