TURQUIE. Le HDP organise une « marche de la démocratie contre le coup d’Etat »

0
832
TURQUIE / BAKÛR – Le parti politique de gauche, le HDP est dans le viseur du régime turc. Plusieurs milliers de membres du HDP sont emprisonnés en Turquie et l’arrestation des députés HDP Leyla Güven et Musa Farisoğulları le 4 juin dernier n’est que la dernière vague de répression visant le HDP, le seul parti défendant la résolution de la question kurde de manière pacifique.
 
C’est dans ce climat que le HDP va lancer son programme de lutte démocratique contre le cours autoritaire du gouvernement  avec le début de la « marche de la démocratie contre le coup d’État ».
 
Le Parti démocratique des peuples (HDP) commencera son « programme de lutte démocratique » le 15 juin par une marche de cinq jours sur Ankara. La décision a été prise par le conseil exécutif du parti lors d’une réunion extraordinaire à Ankara le week-end dernier. Au début de la semaine dernière, le HDP a présenté sa feuille de route tant attendue, avec des orientations stratégiques contre le cours autoritaire-autocratique de l’État et du gouvernement de Recep Tayyip Erdoğan et a appelé toutes les forces démocratiques du pays à trouver des synergies communes. Avec le retrait du mandat des députés du HDP Leyla Güven et Musa Farisoğulları et leur emprisonnement subséquent la semaine dernière, la mise en œuvre de la feuille de route s’est accélérée.
 
La marche vers Ankara sera organisée sous la devise « Marche de la démocratie contre le coup d’État ». La marche débutera en deux points : Edirne, la grande ville la plus à l’ouest de la Turquie, où l’ancien coprésident du HDP, Selahattin Demirtaş est emprisonné, et Hakkari, la circonscription de Leyla Güven et la ville kurde près la frontière Turquie-Irak-Iran. Sur le parcours, des rencontres quotidiennes avec la population, les organisations de la société civile et les institutions sont prévues dans toutes les villes. Toutefois, le HDP ne se limite pas aux régions kurdes, mais se dirigera également vers la région de la mer Noire, où il rencontrera diverses initiatives. Dans la province d’Hatay, qui est limitrophe de la Syrie, des activités et des réunions sont également prévues avec pour toile de fond la guerre syrienne qui dure depuis neuf ans.
 
Au moment où le gouvernement AKP/MHP tente de liquider le HDP et où les autres partis d’opposition tentent de le faire passer sur le banc des remplaçants, le HDP essaye de promouvoir un ensemble viable de forces démocratiques visant à promouvoir et à façonner le développement démocratique du pays de manière durable. Les réunions avec les groupes d’intérêt social et les activités telles que les protestations de masse et les actes de désobéissance civile devraient se poursuivre après la marche vers Ankara jusqu’à la Journée mondiale de la paix le 1er septembre.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici