JINWAR, un des fruits de la révolution du Rojava

0
483
SYRIE / ROJAVA – Le mouvement des femmes du Rojava, Kongra Star rend hommage au travail accompli par les habitantes de JINWAR, le village des femmes libres abritant essentiellement des femmes, kurdes ou arabes, victimes de violences masculines ou des femmes pauvres avec enfants.
 
Voici le communiqué de KONGRA STAR:
 
« Parfois, nous pensons que les révolutions sont des explosions, un moment où tout change. Mais la révolution, même si elle comporte des moments d’implosion, est un processus qui se construit lentement, qui se produit tous les jours dans nos vies, dans nos foyers, dans la façon dont nous nous rapportons à notre environnement naturel et humain.
 
Image
 
La révolution du Rojava, la révolution des femmes, nous montre ce processus dynamique et sans fin. Jinwar, le village des femmes, est un grand exemple de la façon de marcher sur le chemin révolutionnaire, sans renoncement mais sans précipitation, parce que nous allons ensemble et nous allons loin.
 
Image
 
Jinwar est un projet pour l’auto-organisation des femmes, pour leur autonomie non seulement par rapport au patriarcat mais aussi par rapport au système capitaliste. Les femmes s’organisent pour les champs, leur santé, les fournitures, les enfants… Pour toutes les sphères de leur vie et de leur communauté.
 
Image
 
Jinwar est un engagement en faveur d’une société écologique. Il y a quelques mois, l’installation de panneaux solaires a pu être réalisée. Différents arbres et plantes sont également cultivés, rompant ainsi la monoculture du blé qui caractérise le Rojava.
Image
Jinwar signifie également autonomie en matière de santé. En mars dernier, la clinique de santé est devenue une réalité, une nouvelle étape révolutionnaire. La connexion avec la société par le biais des femmes qui visitent la clinique, la récupération des connaissances des femmes sur les plantes médicinales, l’enseignement aux jeunes
 
Image
 
JINWAR est une révolution qui se produit tous les jours. Chaque heure, on cuit du pain, on ramasse des plantes, on partage les soins aux enfants, on s’éduque mutuellement, on partage le travail et la terre, ou on assume la responsabilité de la légitime défense.
 
Image
 
Comme l’explique Öcalan, la rose a sa beauté et ses épines pour se défendre, et Jinwar et sa beauté révolutionnaire enlèveront ses épines si les djihadistes et l’État fasciste turc la menacent.
 
Image
 
Les femmes enlevées à Afrin et les femmes détenues à Bakur [Kurdistan du Nord sous occupation de la Turquie] sont un signe de l’objectif d’Erdogan et des autres puissances impérialistes. Ils veulent arrêter la révolution des femmes. Mais ils ne savent pas que nous sommes des graines et que la révolution croît à chaque instant.
 
Image
 

Jin, jiyan, azadî [Femme, Vie, Liberté] !

Le village des femmes libres, Jinwar est situé à l’ouest du district Darbasiya à Hasakê dans le nord de la Syrie, près de la colline historique de Kebaz et des villages de Karkand, Harba, Atishan et Kairouan. Le terrain sur lequel le village a été construit est un don du Comité économique des femmes.

La construction du village a débuté le 10 mars 2017 pour être ouvert aux femmes officiellement le 25 novembre 2018, La Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici