La Turquie renforce son occupation en Syrie en déployant des systèmes de défense aérienne

0
1088
SYRIE / ROJAVA – L’armée d’occupation turque a déployé un système de défense antimissile américain à moyenne portée « Hawk MIM-23 » (sol-air) dans la campagne d’Idlib, dans le but de consolider l’occupation dans le nord syrien, y compris dans les régions kurdes de Syrie.
 
Les images satellites montrent que l’occupation turque a déployé des systèmes de défense aérienne Hawk Mi-23 (sol-air) dans le camp d’Al-Mastouma, situé à 5 km au sud d’Idlib, selon le journal Al-Sharq Al-Awsat.
 
La Turquie tente de consolider son occupation du nord de la Syrie en augmentant le nombre de ses bases militaires et en envoyant quotidiennement des renforts militaires et logistiques sur ces sites, ainsi que des milliers de soldats turcs. Ce n’est pas la première fois que la Turquie déploie ce type de système sur le territoire syrien, puisque l’un d’entre eux a été déployé au début en 2018, dans la ville de Darat Azza, dans la campagne occidentale d’Alep.
 
Des sources des bandes de mercenaires turques ont justifié que le déploiement de ce système s’inscrivait dans le cadre des mesures visant à faire face à toute possibilité d’exposition de ses frontières à des attaques du côté syrien, dans une démarche qui légitime l’occupation turque de la Syrie.
 
Ce système, entré en service dans l’armée américaine en 1960 et toujours utilisé dans un certain nombre de pays, est considéré comme « offensif », visant les avions à basse altitude, à partir de 60 mètres, et atteignant une altitude de 20 kilomètres de la surface de la terre, et la portée de ses missiles, après modernisation de 40 kilomètres.
 
Sans précédent, le journal a déclaré que l’occupation turque a commencé des mouvements militaires dans la région, après avoir rendu visite au ministre turc de la défense dans les zones frontalières avec la Syrie samedi dernier, où l’armée a envoyé des renforts militaires à ses positions et observations à Idlib ;  un nouveau convoi de forces turques est entré avant-hier comprenant des dizaines de véhicules, depuis le poste frontière de Kafr Lucien avec la province méridionale d’Hatay à Idlib, et les véhicules ont été distribués (points d’observation turcs) dans une zone dite de « désescalade » dans la province syrienne.
 
L’occupation turque se poursuit avec l’envoi de renforts militaire et logistique chargés de véhicules blindés, de véhicules de transport de troupes, de chars, d’artillerie, de radars, de matériel logistique, de construction, de pièces préfabriquées dans les territoires syriens occupés par l’armée turque et ses alliés islamistes
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici