ÉCOCIDE. La vallée de Zilan ravagée par l’Etat turc

0
553
TURQUIE / BAKUR – L’Etat turc poursuit la destruction de la nature du Kurdistan où il chasse les Kurdes de leurs terres ancestrales en installant à leur place des Kirghizes et des Ouzbeks emmenés d’Asie centrale. La construction de la centrale hydroélectrique dans la vallée de Zilan, à Van / Erciş, n’est que la continué logique d’un tel plan génocidaire.
 
La vie naturelle a été fortement endommagée par les projets de centrales hydroélectriques et les barrages construits au Kurdistan du Nord. Des milliers de plantes et d’espèces animales endémiques ont déjà disparu, l’agriculture et l’élevage ont pris fin. Des centaines de villages et de hameaux sont sous l’eau. Des milliers de personnes ont été forcées de quitter leurs terres.
 
La centrale hydroélectrique, lancée en 2014 dans la région de Zilan (Geliyê Zilan) à Erçis, a été arrêtée par une décision du Conseil d’État en 2015 sur l’objection des villageois.
 
Malgré cela, profitant de cette période de pandémie de coronavirus, les travaux de construction ont été relancés alors que toute l’attention était ailleurs. Des centaines d’ouvriers travaillent jour et nuit pour accélérer les travaux.
 
Lors du massacre de la vallée de Zilan le 13 juillet 1930, 15 000 personnes ont été tuées selon l’Etat turc et 50 000 selon les Kurdes. Après le massacre, 45 villages ont été brûlés et détruits. L’État a pris de force les terres des villageois de la région de Zilan, des milliers de personnes ont été exilées.
 
Le massacre de la vallée de Zilan fait partie d’une opération de nettoyage, et est décrit par le grand écrivain Yasar Kemal dans son roman Deniz Küstü (« Pêcheurs d’éponges »). En effet, le massacre de la vallée de Zilan a été l’une des dernières campagnes pour mettre fin à l’indépendance kurde. Cette mission secrète a été appelée « nettoyage ».
 
Des Kirghizes / Ouzbeks ont été amenés d’Afghanistan et d’Asie centrale et installés sur ces terres.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici