TURQUIE. Le cadavre du musicien de Grup Yorum, Ibrahim Gokçek, enlevé par la police

2
2970
TURQUIE – ISTANBUL – Aujourd’hui, la police a attaqué les funérailles d’Ibrahim Gökçek avec des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène. Elle a enlevé le cadavre de Gokçek, guitariste de Grup Yorum décédé hier, a été enlevé de la maison de culte alévie du quartier Gazi par la police turque. L’épouse de Gokçek, Sultan Gökçek, qui est emprisonnée depuis 4 ans, n’a pas été autorisée à participer aux funérailles de son mari.
 
La police turque a saccagé la maison de culte de Gazi où le corps d’Ibrahim Gokçek se reposait. Elle a enlevé le corps du musicien. Par ailleurs, une dizaine de personnes, dont le père d’Ibrahim Gokçek, ont été arrêtées par la police qui a attaqué le rassemblement en hommage à Ibrahim Gokçek. Des députés du parti HDP sont également sur place pour essayer de parlementer avec les autorités turques pour qu’elles rendent le corps de Gokçek.
 
Le corps de Gokcek avait été transporté jeudi de la morgue de l’hôpital au lieu de culte des Alévis (cemevi) du quartier Gazi, à Istanbul. La police turque a assiégé le quartier Gazi et empêche tout mouvement de masse dans la zone.
 
Ibrahim Gökçek, qui avait mis fin à la grève de la faim le 323 ème jour, est mort hier à l’hôpital où il était soigné. Gokcek avait mis fin a son action suite à la promesse d’un concert, faite par le pouvoir turc après plusieurs années de persécutions des membres de Grup Yorum accusés de faire du « terrorisme ».
 
Après le décès d’Helin Bolek survenu le 3 avril dernier, son camarade de scène, Ibrahim Gokçek est décédé après une grève de la faim de 322 jours car il était accusé de faire du terrorisme et il était interdit de faire de la musique ! (N’oublions pas que des musiciens kurde, comme Nûdem Durak, sont emprisonnés en Turquie pour avoir chanté dans leur langue maternelle.)
İbrahim Gökçek, membre du groupe de musique Grup Yorum*, comme Hêlin Bölek, demandait la fin des persécutions étatiques les empêchant de chanter et qui les accusent de terrorisme pour avoir fait de la musique contestataire !
*Helin Bölek et İbrahim Gökçek, membres du groupe de musique Grup Yorum, ont débuté une grève de la faim depuis le 16 mai 2019 en raison des restrictions à leur liberté d’expression artistique imposées par les autorités. En raison des chants politiques de Grup Yorum, le gouvernement turc considère les membres comme des terroristes et a emprisonné plusieurs membres du groupe pour « appartenance à une organisation terroriste ». D’autres membres du groupe se sont réfugiés à l’étranger pour échapper à la prison.
 
Le guitariste du Grup Yorum, İbrahim Gökçek et 5 autres membres du groupe ont été placés par la Turquie sur la liste des «terroristes les plus recherchés». Il y a une récompense de 300 000 lires turques (46 000 euros) pour chacun d’entre eux en fuite à l’étranger. Gökçek était emprisonné depuis près de 2 ans sur la base d’une déclaration de «témoin secret» et sans acte d’accusation ni audience.

2 Commentaires

  1. Je suis horrifiée par cette information. Même pas le respect d’un mort? Et c’est avec ce gouvernement que l’Europe « gère  » ses frontières…
    Je suis admirative du courage des Kurdes . Longue vie à votre culture!

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici