ROJAVA. L’unité nationale kurde, c’est maintenant ou jamais

0
780
SYRIE / ROJAVA – Tous les Kurdes du Rojava ont les yeux rivés vers l’Initiative de Mazlum Kobanî, commandant général des Forces démocratiques syriennes, qui tente d’unir les rangs kurdes afin de prévenir les risques et les plans hostiles des ennemis des Kurdes contre la région. L’Initiative mettra probablement fin aux différends entre les forces kurdes du Rojava et formera une référence politique unifiée.
 
Les politiciens kurdes ont déclaré que si l’unité n’est pas réalisée maintenant, elle ne le sera pas plus tard. Ils ont souligné la nécessité pour le Conseil national kurde de considérer que le statut était correct et ont salué les appels récents d’Ocalan à unir les rangs kurdes et les mouvements politiques kurdes.

« Il y a de nombreuses tentatives et initiatives pour parvenir à un rapprochement inter kurde. En tant que forces politiques kurdes, nous soutenons l’initiative du commandant en chef des commandant général des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazloum Abdi », a déclaré Abdul Karim Siko, secrétaire du Parti démocratique du Kurdistan en Syrie (KDP-S).
 
« L’ENKS devrait considérer que le statut est bien plutôt que d’accuser l’administration autonome de l’autorité du fait accompli », a-t-il dit, ajoutant qu’il n’y a pas de meilleur projet que le projet de l’administration autonome pour la région.
 
Siko a déclaré qu’il était nécessaire d’unir les rangs kurdes pour préserver les acquis de ces dernières années grâce au sang des martyrs.
 
Le message du chef Ocalan est important pour unifier les rangs kurdes et les mouvements politiques du Kurdistan
 
Siko a salué l’appel d’Ocalan lors de sa dernière conversation téléphonique avec sa famille le 27 avril où il a appelé les forces kurdes à travailler sur la base de l’accord de 1982 exhortant l’unité kurde. « Le message d’Ocalan est absolument nécessaire, et nous le voyons comme un pas dans la bonne direction. Ces opinions et traités sont importants pour unifier les rangs kurdes et les mouvements politiques du Kurdistan », a-t-il déclaré.
 
« La Turquie dispose de 28 bases militaires à Başûr pour créer des conflits entre les forces kurdes recherchées par la Turquie, l’Iran et Bagdad », a-t-il dit, ajoutant que les forces kurdes peuvent s’appuyer sur le message d’Ocalan pour résoudre les crises complexes créées par les puissances coloniales visant à pousser à des combats kurdes-kurdes.
 
 » Tous les régimes de la région sont hostiles aux Kurdes parce que nous avons des visions et une cause démocratique basée sur l’égalité. Nous appelons tous à reconnaître les droits des autres composantes dans la construction d’une Syrie pluraliste pour mettre fin différences sectaires et raciales », a-t-il déclaré.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici