ROJAVA. Des membres de l’EI s’évadent d’une prison d’Hasakah

0
285
SYRIE / ROJAVA – Plusieurs prisonniers de l’Etat islamique (ISIS / DAECH) se sont évadés après une mutinerie dans la prison d’Hesekê. La situation dans la prison n’est toujours pas sous contrôle.
 
Certains prisonniers de l’Etat islamique ont réussi à s’évader après avoir tenté de prendre en otage des agents de sécurité à la prison d’Heseke dimanche soir. Aucune information sur leur nombre n’a pu être obtenue. La situation dans la prison n’est toujours pas sous contrôle.
 
Les responsables de l’administration autonome avaient auparavant averti les puissances internationales que les prisons constituaient une menace pour la sécurité de la région et du monde.
 
Des membres de l’Etat islamique capturés principalement à Baxoz sont détenus dans la prison de Hesekê. Alors que l’Administration démocratique autonome répond à tous les besoins des détenus, les Forces démocratiques syriennes (FDS) assurent la sécurité.
 
Le bâtiment utilisé comme prison est assez ancien. Du fait que d’autres prisons sont pleines, une partie de l’université d’Hesekê a été transformée en prison pour accueillir les membres de l’Etat islamique amenés de Baxoz (Baghouz).
 
Bien que les mesures de sécurité soient élevées, le fait que le bâtiment ne soit pas une prison et le surpeuplement posent à la fois un risque sérieux.
 
Dans certains quartiers, il y a jusqu’à 100 personnes et dans d’autres jusqu’à 150 personnes.
 
Selon des informations provenant du terrain, des prisonniers de l’Etat islamique ont tenté de prendre en otage des agents de sécurité dans la prison d’Heseke dimanche soir.
 
Après leur tentative ratée, les djihadistes de l’Etat islamique auraient infligé d’énormes dégâts matériels à la prison.
 
Les FDS sont intervenus et les rapports indiquent que les incidents se sont poursuivis à 21 heures, heure locale.
 
Les forces des FDS ont également renforcé les mesures de sécurité à l’extérieur de la prison et fermé toutes les routes de la région. Des avions de la Coalition internationale ont été observés survolant la prison et le canton d’Heseke.
 
L’administration autonome de la Syrie du Nord et de l’Est a averti à plusieurs reprises les puissances internationales de la menace que représentent les membres de l’Etat islamique emprisonnés dans la région.
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici