Le Rojava a besoin d’aide contre le coronavirus

0
256
BERLIN – La membre du Bundestag, la députée Ulla Jelpke demande un soutien au Rojava pour faire face à la pandémie du COVID 19.
 
Alors que l’épidémie du coronavirus menace les Kurdes du Rojava, Ulla Jelpke, porte-parole pour la politique intérieure du groupe parlementaire DIE LINKE, demande un soutien à la région autonome de la Syrie du Nord et de l’Est. Jelpke prévient : « Des millions de personnes n’ont pas la possibilité de faire des tests de corona car le seul laboratoire équipé à cet effet dans la ville de Serêkaniyê (Ras al-Aïn) a été occupé par l’armée turque. De plus, il n’y a que quelques dizaines de ventilateurs dans la région. Un déclenchement de la pandémie dans la région ébranlée par la guerre contre l’État islamique (DAECH / ISIS), l’occupation turque et les attaques continues de l’armée turque aurait des conséquences dévastatrices. »
 
Des centaines de milliers de déplacés internes au Rojava
 
« Il y a encore des centaines de milliers de personnes déplacées syriennes qui vivent dans des camps exigus au Rojava. En outre, des dizaines de milliers de combattants des DAECH et leurs proches se trouvent dans de grands camps d’internement sous la responsabilité des autorités autonomes. Tous ces camps seraient de gigantesques pièges mortels si la pandémie devait y éclater », souligne Jelpke.
 
Appel au gouvernement fédéral
 
« J’appelle donc le gouvernement fédéral, en plus de ses efforts contre la propagation de la corona en Allemagne, à assumer sa responsabilité internationale et à soutenir l’administration autonome du Rojava avec du matériel médical, des fournitures et des médicaments pour prévenir les décès en masse. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici