GRÈCE. Un camp de réfugiés kurdes de Lavrio menacé de fermeture

0
255
ATHÈNES – Depuis plus de 35 ans, deux camp de réfugiés accueillent des Kurdes dans la ville grecque de Lavrio, à 60 km d’Athène. A cause de la guerre au Rojava et l’invasion d’Afrin par la Turquie en 2018, un deuxième camps de réfugiés kurdes a vu le jour à Lavrio avec l’arrivés des centaines de familles kurdes.
 
Le premier camp est au centre ville. Il risque d’être fermé car la mairie veut réaliser une opération immobilière.
 
Le deuxième camp se situe hors de la ville. C’est dans ce camp qu’il y a eu le début de construction d’une école en bois et toile. (Parmi ces plus de 500 réfugiés kurdes, il y a plus de 110 enfants, dont environs 50 sont en âge d’être scolarisés. C’est pourquoi, les résidents de ce deuxième camp sont en train de construire une école pour leurs enfants. Mais ils ont besoin d’argent pour acheter du matériel de construction et des meubles ainsi que du matériel éducatif…)
 
« La solidarité est l’arme des peuples »

La construction de l’école est arrêtée faute de moyens financiers. Le militant français, Jacques Leleu renouvelle son appel aux dons pour les réfugiés kurdes de Lavrio et ajoute « La solidarité est l’arme des peuples ».
 
Chacun peut participer à la campagne de dons, même de quelques euros. Il est également possible de bénéficier d’une réduction d’impôt si vous faites un don d’au moins dix euros. Pour cela, il vous suffit d’envoyer vos noms et coordonnées afin de recevoir le reçu destiné aux impôts. Pour plus de détails, vous pouvez contacter Jacques Leleu par courrier électronique au <jacques.leleu0449@orange.fr>. 
 
Il existe également une page Facebook (Le convoi solidaire 2017) dédiée aux campagnes d’aide pour les réfugiés kurdes de Lavrio.
 
Nous faisons appel à votre générosité pour que les enfants kurdes de Lavrio, chassés de leurs terres par l’invasion turque, puissent être scolarisés en Grèce où ils ont trouvé refuge.
 
Photo d’enfants kurdes de Lavrio, via Jacques Leleu

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici