PYD : Afrin sera libérée

0
301
SYRIE / ROJAVA – Il y a deux ans, la Turquie a débuté son opération d’invasion d’Afrin. A l’occasion du deuxième anniversaire de cette occupation, le PYD a promis la libération d’Afrin et que cela allait provoquer le début de l’effondrement de l’Empire néo-ottoman.
 
L’invasion du canton kurde d’Afrin, dans le nord de la Syrie, par l’État turc a commencé le 20 janvier 2018 et toute la région a été occupée en mars. A l’occasion de ce triste anniversaire, le PYD (Parti de l’Union Démocratique) a rappelé qu’Afrin avait été capturée avec des armes de l’OTAN et qu’une résistance incomparable contre la destruction turque s’était dressée.
 Daxuyaniya partiya me di derbarê salvegera duyemîn a êrîşa Tirkiyê li ser Efrînê de
Voici la déclaration du PYD :
 
« L’ennemi a méconnu toutes les lois interdisant les attaques contre la population civile. Des milliers de des personnes ont été tuées ou blessées. Plus de 300 000 personnes ont dû quitter leur domicile en raison de l’occupation.
 
Pendant et après l’occupation, l’État turc a commis des crimes contre l’humanité. Les familles des mercenaires ont été installées dans les maisons. Les biens culturels ont été pillés, les arbres abattus et les maisons incendiées. Pour empêcher que ces violations des droits et les crimes de l’État turc ne soient rendus publics, les journalistes et les organisations de défense des droits de l’Homme se voient interdire l’accès à la région. Les personnes déplacées d’Afrin sont attaquées à Shehba. La cruelle attaque contre les enfants de Tal Rifat est la plus grave preuve des crimes turcs.
 
Néanmoins, les habitants d’Afrin continuent de résister et d’attendre le jour où ils pourront retourner dans leurs pays d’origine. Afrin a été la première étape du plan de l’État turc d’occuper tout le nord de la Syrie. Avec l’opération lancée le 9 octobre 2019, Serêkaniyê et Girê Spî ont été occupés. Tous les Kurdes et les forces du Kurdistan doivent unir leurs forces contre cette politique. Notre parti se sent responsable de mener la lutte pour la libération (…). La libération d’Afrin sera le début de l’effondrement de l’empire néo-ottoman. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici