PARIS. Marche kurde contre l’invasion du Rojava par la Turquie

0
251

PARIS – Des portraits d’Havrin Khalaf, des drapeaux des YPJ / YPG, celui du Rojava, du Kurdistan, du PYD… à la main, ce samedi 19 octobre, des milliers de femmes et hommes se sont rassemblés sur la place de la République, à Paris, pour dénoncer l’offensive sanglante turque au Rojava.

De nombreux politiciens et des représentants d’associations kurdes et françaises ont pris place dans le cortège parisien.

Danielle Simonnet, politicienne française de gauche, a rappelé que l’Etat turc attaquait le Rojava pour mettre fin à un modèle politique féministe – dont le meurtre sauvage de la politicienne kurde, Havrin Khalaf, co-présidente du parti Avenir de la Syrie – tuée par des mercenaires islamistes de la Turquie près de Serékaniyê le 12 octobre, en est le dernier exemple de cette haine anti-femme.

Berivan Firat, porte parole et coordinatrice du Mouvement des femmes kurdes en France (TJK-F), a informé le publique des derniers développements qui se sont déroulés au Rojava, tandis que le son des chants kurdes vibrait dans toute la place.

Un cortège féministe a également été formé par des féministes venues en nombre ce jour-là.

Des militantes de la Maison des femmes de Paris et de l’Alliance des femmes pour la démocratie ont rejoint le rassemblement sur la place de la République où des centaines de personnes étaient réunies pour dénoncer les féminicides commis en France, comme pour faire écho aux meurtres des femmes Kurdes au Rojava.

« Nos protestations et nos actions continueront de croître jusqu’à ce que l’état occupant turc se retire du Rojava », a déclaré à la foule par téléphone Nesrin Abdullah, responsable du bureau de la diplomatie du PYD et commandante des YPJ.

Abdullah a ajouté: « Notre résistance continuera jusqu’à ce que l’Etat occupant turc quitte le Rojava. Vous et notre peuple vivant en Europe devez intensifier vos actions et mobiliser les pays européens contre l’occupation. Les peuples résistants l’emporteront. »

Pir Rıza Yağmur, représentant de la Fédération démocratique européenne Alévie (FEDA), a pris la parole sur la place de la Bastille. Condamnant les attaques de l’Etat turc, Yağmur a déclaré : « Ceux qui défendent leur droit, ceux qui défendent leur terre ne sont pas des terroristes ».

Quelques images prises lors de la manifestation d’hier :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici