Aldar Khalil : On ne peut parler de fin de Daesh avant la fin de l’occupation turque

0
107
SYRIE / ROJAVA – Aldar Khalil, membre de l’organe exécutif du Mouvement de la société démocratique (TEV-DEM), a déclaré qu’il n’était pas possible de dire que Daesh est fini si la Turquie ne quitte pas la région et ne met pas un terme à ses menaces.
 
Khalil a déclaré lors du Forum international sur DAECH qui s’est tenu entre le 6 et 8 juillet dernier : « Du fait que nous clarifions les faits de Daesh et ses violations, l’Etat turc nous menace et n’accepte pas que nous révélions la vérité sur Daech. »
 
La victoire sur Daesh est incomplète
 
Khalil a déclaré que la victoire sur Daesh a été remportée grâce au soutien de la Coalition mondiale, mais cette victoire doit être complétée et ajoutée : « (…) Une grande résistance a été obtenue dans la région. Nous avons établi une administration qui regroupe toutes les composantes de la région et cette administration va devenir un modèle pour le futur de la Syrie démocratique. »
 
Il a ajouté que lorsque le peuple syrien a demandé la liberté, Daech n’était pas là.
 
« (…) la victoire sur Daesh n’est pas encore achevée, la communauté internationale nous en remercie, mais il n’y a pas de mesures à cet égard », a-t-il déclaré.
 
« Depuis 3 jours, nous avons dit qu’il y a des détenus de Daesh mercenaires et il y a un besoin de solution. Nous devons voir ce sujet partout. Les participants à ce forum sont les ambassadeurs de la vérité, nous sommes sûrs qu’ils vont envoyer les voix de la liberté ici dans leurs pays. »
 
La Turquie cherche à venger Daesh par ses menaces
 
Khalil a déclaré : « L’occupation turque nous menace parce que nous révélons la vérité sur Daesh et les violations de ces mercenaires. La Turquie s’oppose à la tenue de ce forum parce qu’elle le considère comme un travail terroriste ?! L’occupation turque a occupé Afrin, Azaz, Jarablus, et al-Bab. Dans ces zones, il y a encore une présence de Daesh et les mercenaires.
 
Si nous voulons mettre fin complètement à Daesh, nous devons mettre fin à l’occupation turque et mettre fin à ses menaces. Nous devons savoir que la Turquie représente un danger. La lutte contre Daesh continuera jusqu’à ce que nous ayons un pays libre. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici