Abdullah Ocalan appelle à l’arrêt des grèves de la faim

0
555
TURQUIE – ISTANBUL – Abdullah Öcalan a déclaré que les grèves de la faim avaient atteint leur objectif et devaient prendre fin
 

Les avocats du cabinet d’avocats (Asrın Hukuk Bürosu) qui défendent le leader kurde Abdullah Öcalan ont tenu une conférence de presse concernant leur rencontre avec leur client le 22 mai dernier.

À LA PRESSE ET A L’OPINION PUBLIQUE :

« Nous avons eu une autre rencontre avec notre client M. Öcalan le 22 mai à l’île prison d’İmralı;

M. Öcalan a une fois de plus souligné l’importance du texte qu’il avait précédemment partagé avec le public. Il s’est dit satisfait des débats sur le texte en sept points, co-rédigés par nos quatre clients le 2 mai 2019. Il était d’avis que le besoin fondamental de la Turquie était un débat sur le consensus social, la politique démocratique, la négociation démocratique et une paix honorable. Il a également déclaré qu’il ferait sa part pour faire de ces points les valeurs fondamentales de la politique turque. Il a également ajouté que tout le monde était conscient de l’espoir et du contexte en Turquie, créés par l’approche et la position adoptée en 2013, et que son message devrait être discuté plus avant.

Comme il l’avait fait lors de la réunion précédente, M. Ocalan a rappelé que la permission d’organiser ces réunions ne signifiait pas la présence d’un processus de négociation. Il a dit que ses messages s’adressaient à toutes les forces démocratiques, aux structures politiques de différents niveaux en Turquie et à l’Etat turc. En ce qui concerne sa position, il a également dit : « Nous verrons comment ces cercles réagiront 30 – 40 jours plus tard. » Nous avons cru comprendre qu’il n’a fait aucun commentaire concernant la réaction de ces cercles pour l’instant.

Le message, qui contenait sept points et a été présenté au public le 6 mai, expliquait comment la solution aux problèmes du Rojava, du nord de la Syrie, des FDS [Forces Démocratiques Syriennes] et de la Syrie devait être trouvée. Il a réitéré ses opinions sur cette question. M. Ocalan a déclaré que s’il en avait l’occasion, il jouerait un rôle positif pour les questions syriennes, y compris la question kurde, dans le cadre de l’intégrité territoriale du pays. Il a souligné que ses idées et suggestions de solution résoudraient les problèmes en Syrie et que les droits fondamentaux des Kurdes et des autres communautés devraient être garantis par la Constitution.

Il est fondamental que ces discussions soient menées d’une manière qui puisse conduire à des résultats historiques et plus profonds et qu’elles ne soient pas comprimées dans des agendas politiques quotidiens et étroits. De cette manière, nous voudrions rappeler que la Turquie et le Moyen-Orient ont des problèmes historiques et profonds et M. Ocalan a déclaré que ces problèmes pouvaient être résolus par des approches rationnelles, politiques et culturelles.

L’isolement d’Imrali n’est pas seulement un grave problème juridique, mais aussi un phénomène qui mine politiquement le climat de paix en Turquie. La Turquie a été témoin de l’impact positif de M. Ocalan sur le pays lorsqu’il a pu, même partiellement, jouer son rôle de sujet politique et présenter ses solutions à des problèmes fondamentaux. Au cours des quatre dernières années de l’isolement aggravé de M. Ocalan, la guerre, le chaos et la crise se sont intensifiés en Turquie et dans la région, et le pessimisme a dominé toutes les structures sociales.

D’autre part, nous avons vu que lorsque M. Ocalan a pu partager ses opinions, même de manière limitée, deux fois au cours des vingt derniers jours, l’espoir d’une perspective différente et nouvelle […] des problèmes s’est manifesté.

Au cours de ces réunions, nous avons clairement observé que M. Öcalan avait maintenu sa position pour résoudre les problèmes sur la base d’une paix digne grâce à une résolution démocratique et qu’il était optimiste et confiant pour l’avenir.

Nous exprimons par la présente notre conviction que l’opinion publique démocratique doit prendre ses responsabilités et suivre le processus afin de surmonter l’attitude immorale qui s’est manifestée pendant de longues années dans l’ensemble des prisons. C’est une responsabilité légale, ainsi qu’une responsabilité morale des autorités administratives et judiciaires de s’acquitter de leurs responsabilités en veillant à ce que l’établissement des droits légaux soit assuré sans aucun conflit ni discrimination.

Bien que plusieurs sujets aient été discutés dans le cadre de la réunion, le principal point à l’ordre du jour était les grèves de la faim et les décès massifs qui ont atteint un stade critique.

Dans cette interview, M. Öcalan a exprimé sa gratitude pour la volonté et le dévouement des militants et a considéré cette attitude comme une position honorable. En même temps, il a trouvé que l’attitude des mères était très importante et très appréciée. Par la présente, nous envoyons ses salutations spéciales aux mères.

Au cours de la réunion, Öcalan a insisté sur son appel à l’arrêt des grèves de la faim et des jeûnes de la mort, qui ont atteint leurs objectifs. Après cet appel, nous pensons que les grévistes mettront fin à l’action. Notre client a déclaré que si les pourparlers n’avaient pas lieu à l’avenir, ils pourraient faire l’objet d’une lutte politique, mais qu’il fallait éviter des actions telles que les grèves de la faim et les jeûnes de la mort. Il a déclaré que l’essentiel est une culture de lutte politique démocratique et qu’il est plus important pour les grévistes d’être en bonne santé physique, spirituelle et mentale. Utilisant Gandhi comme exemple pour sa grève de la faim, il a dit que Gandhi a rendu sa grève de la faim significative par sa lutte sociale.

Dans ce contexte, Öcalan a écrit une lettre aux militants de la grève de la faim et du jeûne de la mort. Il a demandé que cette lettre leur soit communiquée. Nous vous présentons cette lettre, qui nous a été remise après la réunion, manuscrite et signée par M. Öcalan, s’adressant aux militants de la grève de la faim et du jeûne de la mort. »

 
Le message d’Öcalan :
 
« Chers camarades,
 
Les amis qui ont couché leur corps [pour les] grèves de la faim et du jeûne de la mort j’attends de vous que vous mettiez fin à votre action à la lumière de la déclaration qui sera faite par deux de mes avocats. Je peux confortablement dire que votre but dans cette action s’est concrétisé et je vous transmets mon amour et mes remerciements les plus profonds.
 
J’espère que vous m’accompagnerez avec l’intensité nécessaire et que vous irez de l’avant.
 
Avec un amour infini et des salutations.
 
22 mai 2019, Prison d’Imrali
 
Abdullah ÖCALAN »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici