BORDEAUX: Un réfugié d’Afrin violenté lors d’un contrôle de titre de transport puis arrêté

0
892

BORDEAUX – Bavê H Xelíl, un réfugié kurde d’Afrin, a été attaqué violemment lors d’un contrôle car il n’avait pas de titre de transport.
Plaqué au sol, il a manqué d’oxygène. (D’ailleurs, on l’entend crier « oxygène » ! dans la vidéo prise lors du contrôle.)

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe et gros planLe réfugié kurde, Helil est diabétique et souffre de stress post traumatique après avoir été torturé dans les prisons du régime syrien à Alep, en Syrie.

Helil a été gardé à vue pendant 24 heures par la police qui lui a retiré son insuline qu’il doit s’injecter régulièrement. Il a également été insulté pour ne pas bien parler en français par la police qui lui a dit qu’il ferait mieux de retourner en Syrie.

Il a déclaré : « Ils m’ont fait ça juste parce que je suis entré dans le tram sans carte. C’est un pays de droits de l’homme et de libertés. »

La famille de Xelil va contacter un avocat ce lundi pour voir la suite à donner à cet incident honteux.

L’image contient peut-être : Salah Afrin, assis, herbe, enfant, chaussures, arbre, ciel, plein air et natureSon frère Salah, présent lors du contrôle, a écrit « J’étais devant lui et le regardais. Malheureusement, j’étais handicapée, je n’avais ni l’énergie ni la force pour l’aider, j’ai juste pleuré et pleuré. Mon frère est diabétique et souffre d’autres problèmes de santé: il achetait des roses pour les gens de la rue et leur offrait des fleurs. Jekhakh a dit qu’il n’avait pas l’argent pour acheter un billet de tram. »

Merci la France !

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici