Le Pays de Galles sera-t-il le premier pays à manifester sa solidarité avec les grévistes de la faim kurdes ?

1
579
CARDIFF – Les grévistes de la faim entrent dans une phase critique pour leur vie alors que le débat déposé par le parti Plaid Cymru propose au gouvernement gallois, au nom de l’Assemblée nationale du Pays de Galles, d’écrire au Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) en lui demandant de visiter la prison d’Imrali afin d’évaluer les conditions de détention d’Abdullah Öcalan, le leader kurde.
 
Solidarité avec la communauté kurde
 
Imam Sis, un Gallo – Kurde de Newport est en grève de la faim depuis 94 jours alors que l’Assemblée nationale du pays de Galles (Senedd) se prépare à voter pour la solidarité avec la communauté kurde.
 
Si elle est adoptée, la motion ferait du pays de Galles le premier pays, par le biais de son gouvernement et de son parlement, à manifester sa solidarité avec les grévistes kurdes de la faim.
 
Demandes pacifiques
 
Imam Sis de Newport est en grève de la faim depuis le 17 décembre. Il vit actuellement avec des tablettes de vitamines B1 et B12, et une limonade fraîche par jour, complétée par des tisanes et de l’eau salée.
 
Le 14 mars, il était accompagné de trois membres de la communauté kurde de Londres représentant l’Union des forces démocratiques.
 
Nous voudrions rappeler qu’il est de notre responsabilité d’écouter les cris de Leyla Güven et des grévistes de la faim, qui sacrifient leur corps pour les revendications pacifiques du peuple kurde.
 
Conscients de ce que chaque instant pourrait coûter à la société, nous voudrions que le public sache que nous sommes obligés d’assumer davantage de responsabilités. Des grèves de la faim à durée illimité ont également commencé dans diverses régions d’Europe, notamment celle d’Imam Şiş au pays de Galles.
 
À ce jour, 3 de nos camarades entament une grève de la faim illimitée à Londres. Nous exhortons les autorités nationales et internationales à prendre des mesures pour que la vie de Güven et des autres prisonniers ne soit plus en danger. L’isolement est une politique oppressive contre l’humanité. Nous exprimons que le problème peut être résolu si les personnes sont traitées avec une approche humaine et que les demandes sont satisfaites.
 
En tant qu’Union des forces démocratiques, composée de 27 institutions turques et kurdes au Royaume-Uni, nous déclarons par la présente que nous sommes du côté de la lutte juste et légitime des grévistes de la faim. (Union des forces démocratiques 14 mars 2019)
 
Les grévistes de la faim appellent à la fin de l’isolement
 
Les grèves de la faim ont été déclenchées par Leyla Güven, une parlementaire kurde élue démocratiquement au Parlement turc, qui est en grève de la faim depuis plus de 132 jours et qui est sur le point de mourir. Elle demande la fin de l’isolement du chef kurde emprisonné Abdullah Öcalan. Le dirigeant du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), détenu par la Turquie en isolement carcéral depuis 1999, s’est vu refuser de rencontrer ses avocats et sa famille.
 
On parle de plus de 7 000 Kurdes, principalement des prisonniers politiques, qui ont rejoint la grève de la faim illimitée dans les prisons turques, au Kurdistan, en Europe et en Amérique du Nord. Depuis le 17 décembre, 14 Kurdes sont en grève de la faim illimitée à Strasbourg afin de faire pression sur le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) afin qu’il s’acquitte de son devoir et effectue une visite de contrôle de la situation d’Öcalan.
 
Ce week-end, Zülküf Gezen, un prisonnier politique, est devenu le premier gréviste de la faim à mourir.
 
Le parti Plaid Cymru
 
Le membre de l’assemblée du Plaid Cymru (Parti du pays de Galles) et le responsable des Affaires internationales a déclaré avant la motion d’aujourd’hui.
 
Le gouvernement gallois a maintenant un ministre des relations internationales. Il incombe certainement à l’Assemblée nationale et au gouvernement gallois de reconnaître et d’appuyer le rôle d’un homme de Newport qui joue actuellement dans une lutte internationale pour la justice, l’égalité et les droits de l’Homme ?
 
Tout ce que nous demandons, c’est que le gouvernement gallois, au nom de l’Assemblée, écrive une lettre au Comité pour la prévention de la torture, l’invitant à se rendre dans la prison d’Imrali afin d’évaluer les conditions de détention d’Abdullah Öcalan.
 
Il s’agit d’une question de droits de l’homme et les obligations fondamentales en matière de droits de l’homme doivent être respectées en Turquie, première étape vers l’objectif ultime que nous souhaitons tous: une solution politique pacifique à la question kurde en Turquie.
 
Nous sommes à court de temps. Aujourd’hui, Imam est au 94e jour de sa grève de la faim. Il a maintenant du mal à avaler des liquides et il mourra presque certainement entre 100 et 150 jours si sa grève de la faim se poursuit.
 
Lorsque des représentants démocratiquement élus sont arrêtés et emprisonnés pour le simple fait de représenter leur peuple, nous devons parler et nous tenir debout. Face à la bravoure, au courage et au leadership dont font preuve Imam, les grévistes de la faim et tout le peuple kurde, le Pays de Galles a le devoir de se solidariser avec eux pour la liberté, contre l’oppression.
(…)
Via Le Comité Freedom For Ocalan

1 COMMENTAIRE

  1. Libérez Ocalan…Ocalan n’est pas un terroriste…Respect pour son projet pacifique et démocratique Kurde…Respect pour l’identité Culturelle Kurde…Arrêt immédiat des persécutions et arrestations arbitraires des Kurdes en Turquie…

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici