L’initiative féministe suédoise demande aux ministres de l’UE de rendre visite à Leyla Guven

0
88
STOCKHOLM – Le parti Initiative féministe en Suède a demandé à une délégation de ministres de l’Union européenne de rendre visite à Leyla Guven, en grève de la faim depuis plus de 126 jours.
 
La porte-parole du Parti de l’initiative féministe suédoise pour la politique antiraciste, Carmen Blanco Valer, et la porte-parole de la politique étrangère, Jamie Gomez, ont publié une déclaration sur l’isolement imposé au chef du peuple kurde, Abdullah Ocalan, et sur les grèves de la faim réclamant sa fin.
 
La déclaration intitulée « Solidarité avec Leyla Guven et les prisonniers politiques » publiée dans le journal ETC indique que le gouvernement Erdogan viole systématiquement les droits des Turcs, des Kurdes, d’autres minorités et les membres de l’opposition.
 
« Guven est en grève de la faim depuis le 7 novembre 2018 et le dirigeant du PKK, Abdullah Ocalan, est emprisonné depuis 1999 dans un isolement strict, incapable de rencontrer sa famille ou ses avocats. Un tel traitement d’un prisonnier est une violation de la Convention européenne des droits de l’Homme, non seulement pour une personne, mais pour l’ensemble du peuple kurde. Cela ne contribuera pas à la solution du problème kurde », ont déclaré Valer et Gomez.
 
Valer et Gomez ont déclaré que Leyla Guven était à un stade critique et qu’elle allait perdre la vue et l’ouïe, oscillant entre la vie et la mort. Les deux politiciennes ont publié un compte rendu détaillé des violations des droits de l’Homme et de la liberté d’expression commises par le régime turc.
 
« L’initiative féministe s’inquiète pour la santé de Leyla Guven et des autres grévistes de la faim. En tant que tels, nous demandons au gouvernement suédois d’utiliser tous les outils diplomatiques à sa disposition pour veiller à ce que l’État turc garantisse les droits humains des prisonniers », ont déclaré Valer et Gomez et ont invité à une délégation des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’Union européenne à rendre visite à Leyla Guven.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici