Des gangs soutenus par la Turquie admettent mener des opérations d’assassinat et d’explosion à Manbij

0
604
SYRIE / MANBIJ – Des chefs de groupes armés syriens soutenus par la Turquie admettent mener des opérations d’assassinat et d’explosion à Manbij.
 
Traduction intégrale d’un article du quotidien islamiste syrien al-Durar al-Shamiya :
 
« Une nouvelle opération secrète pour l’Armée Libre à Manbij… Une source révèle les détails (Photos)
Hier soir, des éléments de l’Armée Libre [syrienne] ont mené une opération secrète dans la ville de Manbij, dans la campagne orientale d’Alep, qui est sous le contrôle de la milice des FDS [Forces démocratiques syriennes].
 
Une source de sécurité dans l’armée libre [syrienne] du réseau al-Duarr al-Shamiya : « Les activités secrètes dans les zones sous le contrôle de la milice des FDS sont variées, et l’assassinat des chefs de cette milice d’occupation est peut-être la plus influente.
 
Les méthodes de violation de la sécurité sont multiples et diffèrent à chaque fois des méthodes précédentes dans le but d’éliminer les services de sécurité hostiles.
 
L’opération de déploiement et d’accrochage des drapeaux de la révolution syrienne une de ces méthodes et de frapper profondément dans la milice des FDS, nous avons eu recours à dessiner et accrocher des drapeaux de la République de Turquie dans la ville de Manbij dans certains quartiers.
 
Pour savoir si les drapeaux de la révolution proviennent des opérations secrètes de l’Armée Libre [syrienne], la source de sécurité a confirmé : « Sur chaque drapeau de la révolution, un certain symbole est placé, afin que nous puissions déterminer que celui qui a accroché le drapeau de la révolution est l’un des jeunes de l’ASL présents dans la ville de Manbij. Le symbole était les lettres « ش.م  » plus un chiffre. »
 
Des militants sur des sites de réseaux sociaux ont publié des photos de drapeaux de la révolution syrienne et du drapeau de la Turquie accrochés dans la ville de Manbij, à l’est d’Alep.
 
Un dirigeant des FDS a été tué samedi par un kamikaze qui a fait exploser la voiture qu’il conduisait dans le centre de Manbij.
 
Les assassinats de dirigeants des FDS sont presque quotidiens, que ce soit en tirant ou en installant des engins explosifs improvisés dans les voitures de certains de leurs commandants.
 
Le chef de l’armée nationale syrienne, Ziad Haji Obeid, a confirmé plus tôt que la détermination des factions de l’armée libre [syrienne] soutenue par la Turquie à entrer dans la ville de Manbij.
 
« Nous sommes situés près de Manbij et nous nous sommes préparés à entrer », a déclaré le chef de l’armée nationale dans une interview accordée au site kurde Rudaw. Ajoutant : « Nous avons préparé 15 000 combattants à entrer dans la ville. »
 
Le président turc Erdogan a menacé le mois dernier que des troupes turques entreraient dans la ville de Manbij si les Etats-Unis « ne retiraient pas les unités de protection du peuple kurde (YPG) de la région. »
 
La version en anglais de cette traduction est ici
Image via Mekut Mallet 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici