Nadia Murad commet une grave erreur en rencontrant un ministre turc au Qatar

0
868
Hier, Nadia Murad, ancienne esclave yézidie sauvée des mains de Daesh, ambassadrice de bonne volonté de l’ONU pour la dignité des victimes de la traite des êtres humains et lauréate du prix Nobel de la paix en 2018, a rencontré le ministre turc des affaires étrangères au Qatar.
 
Cette rencontre est préjudiciable pour les Yézidis pour plusieurs raisons.
 
1) La Turquie menace ouvertement les Yézidis pour leur religion et origines. Elle veut achever le travail que Daesh n’a pas fini complètement.
 
Rencontrer le ministre turc Mevlut Cavusoglu pour « que la Turquie et l’Irak travaillent ensemble pour trouver une solution afin d’empêcher de nouveaux bombardements à Sinjar* » est une insulte à la mémoire des Yézidis qui ont été massacrés, par les mercenaires de la Turquie à Afrin récemment, par Daesh en 2014 et sous l’empire ottoman à mainte reprise.
 
D’ailleurs, la Turquie et l’Irak n’ont pas de réels problèmes à régler. Le problème de la Turquie, ce sont les Kurdes et sa minorité religieuse yézidie dans le nord de l’Irak. D’ailleurs, la Turquie a envahi allègrement plusieurs régions kurdes de l’Irak, sans que l’Irak ou la communauté internationale réagissent. Elle y mène également des bombardements aériens mortels depuis plusieurs années maintenant et toujours pas d’action concrète contre ces violations meurtrières sur le territoire d’un Etat souverain voisin..
 

2) La rencontre a eu lieu au Qatar, allié de la Turquie en Syrie et dont le soutien aux groupes djihadistes a déjà été dénoncé. De plus, certaines des femmes et fillettes yézidies enlevées par Daesh ont été achetées comme esclaves au Qatar…

3) Finissons avec la destructions des lieux sacrés yézidis et les Yézidis qui n’ont pas pu fuir Afrin forcés à se convertir à l’Islam par les mercenaires de la Turquie depuis l’invasion du canton kurde dans le nord de la Syrie en mars dernier et l’assassinat de Zeki Shengali, un responsable yézidi de Shengal, et son garde du corps dans une frappe aérienne turque contre Shengal en août 2018 alors qu’il participait à la cérémonie de la commémoration du génocide yézidi de 2014.

Comment Nadia Murad ne serait-elle pas au courant de tout cela ? Pourtant, elle est entourée de conseillers, d’avocats, d’activistes ? Aller aux pieds des bourreaux des Kurdes et des Yézidis est indigne de la mission de Nadia Murad et une insulte aux centaines de milliers de Yézidis et Kurdes massacrés par l’Etat turc et l’empire ottoman.

* Le ministre turc Cavusoglu a déclaré qu’il avait discuté avec Nadia Murad de la situation de Yézidis et d’ajouter : « Le PKK/PYD/YPG continue d’opprimer tout le monde en Irak et en Syrie, y compris les Yezidis, les Assyriens et les Kurdes. » Le PKK et YPG qui sont venus secourir les Yézidis piégés sur le mont Sinjar en août 2014…

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici