TURQUIE: Les Kurdes victimes de violences le jour des célébrations des droits de l’Homme

0
466

TURQUIE / BAKUR – Les violations étatiques visant les Kurdes ne connaissent pas de répit, même durant la Journée internationale des droits de l’Homme. A Diyarbakir (Amed) plus de 22 femmes grévistes de la faim ont été arrêtées par la police turque dans une descente violente contre le local du HDP.

Peu de temps après les arrestations d’Amed, 28 autres membres du TJA en grève de la faim ont été arrêtées à Batman.

 
Le Mouvement kurde des femmes libres (TJA) a lancé une grève de la faim en solidarité avec Leyla Guven, députée HDP incarcérée qui est en grève de la faim illimité depuis 33 jours contre l’isolement carcéral imposé au leader kurde Abdullah Ocalan.

L’action de Leyla Guven est suivie en Turquie et à travers l’Europe par des grèves de la faim illimitées.

En parallèle à ces arrestation la (in)justice turque a condamné Osman Baydemir et Leyla Birlik, anciens députés kurdes du HDP, à la prison ferme lors d’un procès à Sirnak.

Le verdict a été rendu dans l’affaire des anciens députés du HDP (Parti démocratique des peuples), Alican Önlü, Ayşe Acar Başaran, Osman Baydemir et Leyla Birlik, qui avaient participé à une manifestation en 2015 dans la province de Şırnak pour protester contre le couvre-feu imposé à Amed / Sur, les districts de Dargeçit à Mardin et les districts de Cizre et Silopi de Şırnak.

Le juge a déclaré qu’Osman Baydemir et Leyla Birlik « avaient violé la loi sur les réunions et manifestations » et avaient été condamnés à une peine d’emprisonnement d’un an et six mois.

Image Agence Mezopotamya

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici