Le journaliste kurde bloqué à l’aéroport de Zurich ne sera pas déporté

0
152
SUISSE – ZURICH – Le journaliste kurde Mustafa Mamay, bloqué à l’aéroport de Zurich depuis près de deux mois, ne sera finalement pas déporté en Afrique du Sud, selon un message publié sur son compte Twitter.
 
Mamay a fui la Turquie après l’ouverture d’une affaire de terrorisme pour sa participation à une conférence de presse du DTP, un parti politique pro-kurde. Il a vécu dans le nord de la Syrie pendant un certain temps, où il a continué à travailler en tant que journaliste.
 
Cette année, il a quitté la Syrie et s’est rendu en Suisse pour y demander l’asile. Les autorités suisses ont d’abord tenté de le renvoyer en Afrique du Sud, pae où ila avait transité avant d’arriver en Suisse, affirmant qu’il s’agissait d’un pays sûr – un pays qui ne viole pas les principes de non-refoulement visant à garantir que les réfugiés ne soient pas être renvoyés dans des pays où ils sont menacés. Mamay a toutefois noté que les liens économiques étroits que l’Afrique du Sud entretenait avec la Turquie et le traitement historique réservé aux réfugiés signifiaient que, s’il est expulsé, sa vie et sa liberté auraient toujours été en danger.
 
La Turquie est le pire geôlier de journalistes au monde, avec des centaines de professionnels des médias emprisonnés pour avoir exercé leur métier. Les médias kurdes ont été les premières victimes de la répression. Le gouvernement actuel de l’AKP a fermé les journaux et les chaînes de télévision kurdes et accuse souvent les journalistes kurdes, comme Mamay, de terrorisme et d’autres infractions graves contre l’État, pour des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions professionnelles de journaliste. Le Comité pour la protection des journalistes a déclaré à propos de l’affaire Mamay que sa peine de six ans d’emprisonnement était « fondée uniquement sur sa présence à une conférence de presse considérée comme illégale en Turquie en 2008. »
 
Mamay attend maintenant l’autorisation d’entrer en Suisse.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici