Macron tape dans le dos d’Erdogan qui en profite pour bombarder les Kurdes. Avec des missiles français ?

0
1381

Dans ce communiqué publié le premier novembre, le Parti de Gauche français critique la position de la France devant l’agression militaire turque visant les Kurdes syriens :

« Samedi 27 octobre Emmanuel Macron participait à un sommet sur la Syrie en Turquie.Comme à son habitude, il a fait « copain-copain » avec le dictateur Erdogan.

 
Dimanche 28 octobre, quelques heures après ce sommet, l’armée turque a pilonné des positions des Unités de Protection du Peuple (YPG) à l’ouest de Kobané, au nord de la Syrie, dans le cadre d’une offensive programmée par Erdogan à l’est de l’Euphrate pour briser l’expérience démocratique du Rojava.
 
Le 5 janvier 2018, Macron avait reçu très cordialement Erdogan à l’Elysée. Le jour-même de cette visite les forces armées turques réceptionnaient la première fournée de missiles de type SOM-B1 de fabrication française dans le cadre d’une relance de la coopération militaire au sein de l’Otan.
 
Les forces kurdes, nos alliés contre Daesh et Al-Qaida, ont -elles été bombardées avec des armes françaises ?
 
Ce 1er novembre 2018 sera de nouveau l’occasion de rappeler que Kobanê est le symbole de la résistance contre Daesh, de la révolution féministe, sociale et écologique au Rojava et dans le nord de la Syrie. En effet, le 1er novembre 2014, des actions de solidarité avec Kobanê avaient eu lieu partout dans le monde et Kobanê sera entièrement libérée de Daesh le 26 janvier 2015.
 
Le Parti de Gauche exige la sortie de la France de l’Otan, la lumière sur les armes utilisées lors de ces bombardements et renouvelle toute sa solidarité aux forces démocratiques et armées kurdes du Rojava. »
 
Jean-Christophe SELLIN

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici