Les attaques de la Turquie menacent la coalition internationale & visent à exterminer le peuple du Rojava

0
524
ROJAVA – QAMISHLO – Saleh Muslim a déclaré que les attaques de l’Etat d’occupation turc sur les régions du Rojava et la Syrie du Nord menacent la coalition internationale elle-même et visent à annihiler le peuple kurde du Rojava.
 
Dans un entretien accordé au site d’information ANHA, le responsable des relations diplomatiques du Mouvement des sociétés démocratiques (TEV-DEM) Saleh Muslim a déclaré que le régime syrien confirmait, par son silence devant les attaques de la Turquie dans la région, qu’il n’avait aucune volonté pour la Syrie.
 
« Le régime syrien peut déposer une plainte contre les attaques turques sur le territoire syrien, mais il a remis sa volonté à la Russie. Il reste muet sur les attaques turques basées sur des décisions russes », a déclaré Muslim.
 
L’État turc a ciblé la Journée mondiale de solidarité pour Kobanê
 
Saleh Muslim a souligné que le peuple de Kobanê et tous les peuples du monde ont commémoré la Journée internationale de solidarité avec Kobanê le premier novembre, et a ajouté : « La résistance de Kobanê est écrite en lettres d’or dans l’histoire. Kobanê est devenue un exemple de résistance et de lutte contre Daesh. L’Etat turc a choisi la Journée internationale de solidarité avec Kobanê comme date pour lancer les attaques. Cette attaque est venue contre les acquis réalisés par Kobanê. »
 
L’attaque menace la coalition internationale
 
Muslim a jouté : « Les attaques de l’Etat turc sont liées aux résultats du sommet du quartet à Istanbul avec la France, la Russie et l’Allemagne à travers l’attaque des régions du Rojava et du nord de la Syrie. Le but est d’exterminer le peuple kurde et de saper la volonté du peuple du Rojava. Il menace la coalition internationale pour combattre Daesh. Des menaces publiques visant cette coalition internationale sont lancées. »
 
Les attaques visent à prolonger la vie de Daesh
 
Saleh Muslim a souligné qu’au moment où a lieu le débat sur la résolution de la crise syrienne, l’Etat turc maintient ses attaques contre l’élimination des gangs de Daesh, et a poursuivi : « Le monde entier sait que l’Etat d’occupation turc parraine les mercenaires de Daesh. L’Etat turc dit en public que c’est Daesh qui satisfait ses exigences. Ce n’est pas un hasard si l’Etat turc a lancé une attaque maintenant. Le but de ces attaques est de prolonger la vie de Daesh et de s’opposer aux acquis de la révolution du Rojava et de la Syrie du Nord. »
 
Les attaques laissent le temps aux mercenaires d’Idlib d’être stationnés à Afrin
 
Muslim a déclaré que : « Pour détourner les regards sur Idlib, l’Etat d’occupation turc lance des attaques contre le Rojava. Ces attaques laissent le temps aux mercenaires d’Idlib pour être stationnés à Afrin. En éliminant les bandes de mercenaires, la solution politique sera proposée au Rojava et dans le nord de la Syrie, mais l’Etat turc s’oppose à cette solution et tente donc de protéger les mercenaires de Jarablus, Afrin, Idlib et Deir-ez-Zor. (…) »
 
Les attaques de l’occupation turque doivent cesser
 
Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont mis fin temporairement à la bataille pour  éliminer Daesh dans la région de Hajin en raison des attaques de l’occupation turque dans les régions du Rojava et du nord de la Syrie.
 
Saleh Muslim a déclaré à cet égard : « Alors que la bataille pour vaincre le terrorisme s’est poursuivie contre Daesh, l’occupation turque a lancé des attaques contre des zones libérées par les YPG, YPJ. Les Etats du monde entier gardent le silence devant ces attaques pour leurs intérêts, peu importe à ces pays même si l’humanité est éliminée. Le silence international est comme un coup de poignard dans le dos de l’humanité. L’élimination de Daesh s’inscrit dans le cadre de la préservation de l’humanité. Les combattants des Forces démocratiques syriennes combattent à Deir-ez-Zor pour l’humanité, mais l’occupation turque attaque les territoires libérés par ces forces. C’est absolument inacceptable. Les attaques turques doivent cesser. Le monde doit cesser de se taire. »
 
Le régime syrien peut porter plainte contre les attaques turques
 
« Le régime syrien, par son silence, montre qu’il n’a aucune volonté en Syrie. Le régime peut se plaindre au près des Nations Unies contre les attaques turques, mais le régime a remis sa volonté à la Russie et il est silencieux sur les décisions de la Russie », a-t-il déclaré.
 
Nous sommes déterminés à nous battre et nous protégerons nos acquis
 
Saleh Muslim a déclaré à la fin de son discours que le projet de la nation démocratique au Rojava et en Syrie du Nord a fait l’objet d’un travail remarquable et a ajouté : « L’Etat turc lance des attaques contre ce régime, nous sommes déterminés dans notre lutte et nous allons protéger nos acquis. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici