L’Iran a exécuté 6 Kurdes en trois jours

0
282

IRAN / ROJHELAT – Le pouvoir iranien a fait exécuté 6 prisonniers politiques kurdes entre le samedi 8 septembre et le lundi 10 septembre.

Les prisonniers Ramin Hussein Panahi et les cousins Zanyar et Loghman Moradi ont été exécutés par le régime iranien le samedi.

Les deux combattants du Parti démocratique kurde d’Iran (PDK-Iran), Naser Azizi et Ahad Shabab, qui avaient été blessés lors d’une embuscade et ensuite arrêtés comme prisonniers de guerre par l’Iran, ont été exécutés dimanche, en violation flagrante des conventions de Genève.

Le prisonnier Kamal Ahmadinejad, accusé d’avoir collaborer avec le parti démocratique du Kurdistan (HDK) (un parti kurde d’Iran portant le même nom que le KDP d’Irak) et d’avoir tué un gardien de la révolution, avait arrêté il y a 3 ans. Ce lundi, il a été exécuté, sans aucune avertissement et sans que sa famille soit mise au courant de l’exécution.

Par ailleurs, l’Iran a lancé des missiles guidés contre Koya, une localité kurde d’Irak qui abrite des réfugiés du Kurdistan d’Iran (Rojhelat) et des combattants des partis kurdes d’Iran. L’attaque a fait une douzaine de morts et de nombreux blessés.

La communauté internationale reste encore silencieuse devant cette attaque et les exécutions des prisonniers kurdes. Quant à l’Irak, il vient de « condamner » l’attaque » qui a eu lieu sur son sol. C’est pourquoi, on se doute de sa sincérité quand il affirme condamner l’attaque.

C’est trois derniers jours ont été particulièrement éprouvants pour le peuple kurde.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici