Halte à l’occupation turque du Kurdistan : Journée d’action le 28 juillet

0
611

Le 28 juillet, des actions seront organisées dans de nombreux pays contre l’occupation turque du Kurdistan par la plate-forme « Halte à l’occupation du Kurdistan » composée de Kurdes, Turcs, Assyriens, Syriens, Arméniens, Laz, femmes circassiennes, universitaires, journalistes, jeunes, Alevis, Yazidis et institutions musulmanes démocratiques.

La plate-forme organisera des actions conjointes au niveau des États et des pays en Europe, au Japon, au Canada et en Australie

Le Conseil de coprésidence du KCDK-E (Congrès de la société kurde européenne  démocratique), qui soutient l’action, a également exhorté tout le monde à participer activement aux manifestations prévues pour le samedi 28 juillet.

« L’alliance fasciste AKP-MHP et le dictateur Erdogan attaquent les quatre parties du Kurdistan, en utilisant toutes les méthodes de guerre sale. Leur but est de détruire toutes les réalisations atteintes par le peuple kurde. L’Etat turc avec l’aide des mercenaires de Daesh, qu’il a contribué à développer, attaque notre peuple dans le sud du Kurdistan, Shengal et Rojava, dans l’espoir d’obtenir des résultats. L’Etat turc, incapable de réussir à travers les mercenaires de Daesh, a déclaré une guerre totale aux Kurdes ».

La déclaration souligne que « de nombreuses puissances, États et institutions internationales sont restés silencieux pendant l’invasion d’Afrin et ont plutôt poursuivi leur silence pour encourager le dictateur Erdogan à aller plus loin ».

Le KCDK-E a ajouté que la politique de la Turquie consistant à attaquer les quatre parties du Kurdistan est claire :  « L’Etat turc envahissant a ouvertement exprimé qu’il continuera d’attaquer et de mener sa politique de génocide jusqu’à la fin de l’occupationNous devons vaincre ces attaques en établissant une unité nationale de toutes les institutions et organisations du Kurdistan contre l’occupation de l’Etat turc. Nous avons besoin d’une position nationale commune. Nous devrions exposer Erdogan et ses politiques expansionnistes au public démocratique en informant efficacement l’opinion publique internationale ».

Le KCDK-E a porté l’accent sur les tentatives de la Turquie de détruire les résultats obtenus par les Kurdes et d’empêcher ainsi la possibilité d’un véritable changement démocratique au Moyen-Orient : « Nous appelons les institutions internationales et les gouvernements à prendre des mesures immédiates pour mettre fin aux attaques de la Turquie et à ne pas rester dans le silence, étant ainsi un partenaire dans ce crime ».

La plate-forme « Halte à l’occupation  » a choisi le 28 juillet comme Journée d’action.

« Nous invitons le peuple kurde et les amis du peuple kurde à participer activement à ces activités dans les différents pays ».

Voici une première liste d’actions :

ALLEMAGNE : Dusseldorf – Devant la DGB, à 12 h. – Francfort – Hauptbahnof, 14h00 – Stuttgart –  Innere Brücke, bei den Gebäuden 19-21, 73728 Esslingen, 14h.

FRANCE : Paris – Place Republique, 16h00 – Marseille – Place Canabiere, 17h00 – Bordeaux – Place de la Bourse, 17h00

SUÈDE : Stockholm – Humlagarden, 14h00

AUTRICHE : Graz – Herrengasse, 16h00

SUISSE : Lausanne – Place de Riponne, 15h00

DANEMARK : Copenhague -Kultorvet, 14h00

NORVÈGE : Oslo – Devant le Parlement, Eidsvold, 14 h.

https://anfenglishmobile.com/news/stop-turkish-occupation-of-kurdistan-day-of-action-on-28-july-28535

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici