La peur de l’AKP face au HDP : Meurtres, arrestations, attaques, tortures

0
278
TURQUIE – Le fascisme de l’AKP-MHP a tenté de maintenir le HDP sous contrôle tout au long du processus électoral. Des membres du parti ont été arrêtés, torturés et tués. L’activité du parti était bloquée dans tout le pays.
 
Demain, c’est le tournant le plus important pour la Turquie et le Kurdistan du Nord, avec les élections présidentielles et parlementaires qui auront lieu.
 
Le régime AKP-MHP a accru son oppression et ses attaques contre le HDP en raison du rôle critique du parti dans les élections.
 
Le HDP a publié un rapport il y a 10 jours, qui indique qu’au moins 208 membres du HDP ont été arrêtés, 16 ont été emprisonnés et il y a eu au moins 57 attaques contre divers bureaux du parti en l’espace de 45 jours.
 
ATTAQUES DOUBLÉES EN DIX JOURS
 
Mais au cours des dix derniers jours, à l’approche des élections, le nombre d’attaques a doublé.
 
Selon les données mises à jour, entre le 28 avril et le 22 juin, il y a eu 94 attaques contre le HDP. Les auteurs de ces attaques étaient des membres de l’AKP / MHP et des forces de l’État.
 
Des personnes ont été battues, blessées et tuées dans ces attaques. 3 membres du HDP ont été assassinés à Suruç tandis que 49 personnes ont été blessées dans tout le pays.
 
Selon le rapport publié le 22 juin par l’IHD (Association des droits de l’homme) et le TİHV (Fondation des droits de l’homme en Turquie), pendant la campagne électorale, 26 membres du HDP ont été torturés et maltraités. 33 membres du HDP ont été torturés et maltraités à l’extérieur des centres de détention.
 
361 DÉTENTIONS
 
Le rapport montre que 361 membres du HDP ont été arrêtés et qu’une vingtaine d’entre eux ont été incarcérés pendant le processus électoral.
 
Au cours de la même période, 17 rassemblements et manifestations organisés par le HDP ont été interdits.
 
ATTAQUES ARMÉES CONTRE DES HABITATIONS
 
Les attaques se sont poursuivies presque jusqu’au jour du scrutin. Hier, le 22 juin, le domicile du candidat du HDP Kocaeli, Necmettin Doğrul, a été attaqué par des personnes armées. L’attaque est venue d’une voiture qui était ornée de bannières du parti AKP, tandis que les attaquants ont été vus faisant le signe des loups gris.
 
AUX GARDES DE VILLAGE : SI VOUS VOTEZ POUR LE HDP
 
Le gouverneur du district d’Uludere, Mehmet Fatih Yakınoğlu, a tenu deux réunions en une semaine avec les gardes du village et a menacé de renvoyer les gardes de village qui ne votent pas pour l’AKP. Yakınoğlu a visité le village d’Ortabağ (Kiror) dans le district et a demandé aux villageois de voter pour tout autre parti que le HDP. Le gouverneur du district d’Uludere, Yakınoğlu, et le président du district AKP, Fikret Demir, ont fait pression sur les gardes du village pour qu’ils votent pour l’AKP au lieu du HDP.
 
LES COMITÉS INTERNATIONAUX ARRÊTÉS
 
Le régime AKP-MHP craint également que leurs pratiques injustes, illégales et antidémocratiques pendant le processus électoral ne soient dévoilées. Le député de Die Linke Andrej Hunko d’Allemagne et Jabar Amin des Verts suédois se sont vu refuser l’entrée en Turquie. Les deux députés se rendaient en Turquie pour rejoindre le comité de suivi des élections au nom de l’OSCE.
 
POINTS FORTS
 
Certains actes de l’AKP pour contenir le HDP étaient :
 
Tayyip Erdoğan a directement fait de la propagande mensongère contre Selahattin Demirtaş, candidat du HDP à la présidence turque. Demirtaş a été accusé d’être responsable d’incidents meurtriers dont même la magistrature dépendante n’osait l’accuser.
 
Le co-président du HDP, Sezai Temelli, a été empêché de quitter le pays pour faire campagne à l’étranger. Son passeport a été confisqué.
 
Les gouverneurs de de provinces et de districts ont visité les villes du Kurdistan aux côtés des convois électoraux de l’AKP et ont menacé le peuple de ne pas voter pour le HDP.
 
Dans de nombreuses villes, les cérémonies d’ouverture des bureaux électoraux du HDP ont été entourées par la police et ont vu divers obstacles. Les affiches placées dans les bureaux ont été arrachées.
 
Des groupes fascistes de partisans de l’AKP-MHP ont attaqué des stands et des bureaux du HDP dans diverses villes et ont attaqué les véhicules du HDP. La police a juste regardé les attaques et les a même encouragées dans certains endroits.
 
Les urnes électorales ont été déplacés et / ou combinés dans les villes ayant un pourcentage élevé de votes pour le HDP.
 
Les membres du HDP qui travaillent dans la construction ont été attaqués à Ankara Karapürçek et un chauffeur de camion a consciemment roulé sur le bus électoral du HDP à Kayseri.
 
De fausses brochures du HDP au contenu provocateur ont été distribuées à Ankara hier.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici