AccueilMoyen-OrientTurquieTransformer la nécessité en vertu : la campagne gagnante de Demirtaş

Transformer la nécessité en vertu : la campagne gagnante de Demirtaş

Le candidat du HDP pour la présidentielle turque, Selahattin Demirtas utilise le WhatsApp, le Twitter et tous les moyens disponibles pour faire campagne à partir de la prison.

 
Un vieux dicton italien invite à convertir la nécessité en vertu.
 
Et le HDP suit le dicton italien en menant une campagne électorale contre toute attente.
 
Créativité, imagination mêlée d’une bonne dose d’audace, voilà les ingrédients d’une campagne qui fait clairement de la nécessité une vertu et qui utilise la fantaisie et la rigueur dans le message que le HDP envoie aux électeurs.
 
Le candidat du HDP à la présidence turque, Selahattin Demirtaş, a inauguré cette nouvelle façon de mener une campagne électorale en choisissant Twitter pour expliquer comment il transmet le message du parti, même derrière les barreaux.
 
Avec une première dans l’histoire des élections, Demirtaş a tweeté qu’il «se ralliait à la prison». Son public, les ouvriers d’un chantier près de la prison d’Edirne. Ils construisent – aussi ironiquement et aussi triste que cela soit – une autre prison. Demirtaş a déclaré aux travailleurs que le HDP, s’il gagne, il ne construira plus de prisons, mais construira plutôt des hôpitaux et des écoles. Et il a ajouté que le HDP se battra pour un travail juste et digne, où l’exploitation, le manque de sécurité, les bas salaires (…) n’auront pas leur place.
 
Vendredi, le candidat présidentiel du HDP a utilisé une autre ressource, le WhatsApp. Il a donné son message manuscrit à ses avocats qui le transforment rapidement dans un message WhatsApp et l’envoient. Dans son message, Demirtaş a déclaré : « Ce serait bien si vous pouviez envoyer ce message à au moins 100 personnes ».
 
Comme quand les enfants envoient un message en chaîne et demandent de le renvoyer à autant d’amis que possible pour que la chaîne ne soit pas brisée, Demirtaş a prouvé qu’il n’y a pas d’obstacle à surmonter quand on se fie à la force et à la justesse de son message.
 
Voici le message de Demirtas : « Bonjour mes chers amis ! Vous savez que je peux envoyer un tweet depuis la prison, mais le WhatsApp ne fonctionne pas. 🙂 C’est pourquoi j’écris ce message manuscrit. J’espère que vous tendez la main à tous les citoyens qui ont des préjugés ou qui sont anxieux, particulièrement à notre sujet, d’insister sur notre politique de paix, de démocratie et de coexistence, et sur notre sincérité en la matière ».
 

Demirtaş a ajouté : « Je suis sûr que vous pouvez convaincre au moins trois personnes de voter pour le HDP et pour son candidat à la présidence. Je te fais confiance pour cela car tu es ma voix et mon souffle ».

Source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici